01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le prix Nobel Soyinka réclame l’annulation des élections au Nigeria

LAGOS (AFP) – 23/05/2007 – 15h19 – Le Prix Nobel de littérature 1986, le Nigérian Wole Soyinka, affirmant parler au nom de 48 lauréats du Prix Nobel, a appellé mardi à Lagos à l’annulation des élections générales d’avril au Nigeria, critiquées par l’opposition et par les observateurs internationaux.
« Les observateurs locaux et internationaux ont établi que les récentes élections au Nigeria n’avaient pas été conformes aux standards acceptables et n’avaient pas été libres et équitables », a déclaré à la presse M. Soyinka s’exprimant au nom d’un groupe de 48 prix Nobel, sans toutefois préciser leurs noms.

« Nous, lauréats du Prix Nobel, craignons que le manque de légitimité du nouveau gouvernement n’augmente les risques d’un conflit violent qui aurait des conséquences graves pour le Nigeria et pour la région », a-t-il ajouté, estimant que de nouvelles élections devaient être organisées dans les dix-huit mois.

M. Soyinka a recommandé l’organisation d’une conférence qui réunirait des responsables du gouvernement, des représentants de la société civile, des religieux et des hommes d’affaires pour évoquer la crise actuelle au Nigeria.

A l’issue des élections régionales, législatives et présidentielles des 14 et 21 avril –marquées par la mort d’au moins 200 personnes–, le Parti démocratique du peuple (PDP) a obtenu une large majorité de députés et de gouverneurs dans les 36 Etats de la fédération.

Adoubé par le président sortant Olusegun Obasanjo, le candidat du PDP, Umaru Musa Yar’Adua, a également remporté la présidentielle du 21 avril.

Sept candidats malheureux à la présidentielle, dont l’ancien vice-président Atiku Abubakar, ont par ailleurs saisi la Cour d’appel pour faire annuler l’élection, a constaté mardi un journaliste de l’AFP.

Le nouveau gouvernement doit entrer officiellement en fonctions mardi prochain.