29/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le PSR exclu de la Coalition de l’opposition radicale

XINHUANET, LOME,25/06/2005) — Le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), l’un des six partis de la Coalition de l’oppostion radicale au Togo est exclu de ladite coalition, a révélé vendredi une source proche de cette alliance à Lomé.

Les autres partis de la Coalition auraient pris cette décision en guise de sanction contre la participation du leader du PSR, maître Abi Tchessa, au gouvernement de consensus du président Faure Gnassingbé et du Premier ministre Edem Kodjo.

La coalition a en effet adopté préalablement comme position commune le boycott de ce gouvernement après que sa plate-forme de garanties à laquelle elle conditionnait sa participation à un tel gouvernement eut été rejetée en bloc par le camp présidentiel qui a jugé anticonstitutionnelles les revendications des radicaux.

Entre autres garanties, la coalition exigeait que les ministres qui devraient être issus de ses rangs ne soient pas soumis au pouvoir de limogeage du chef de l’Etat. Elle veut par ailleurs que le Premier ministre, chef du gouvernement, soit désigné en son sein et que ce dernier soit exempté de l’investiture, de la censure et de la destitution par l’actuelle Assemblée nationale entièrement contrôlée par le parti présidentiel, le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, au pouvoir).

La coalition estime que la configuration de la nouvelle équipe gouvernementale ne reflète pas les recommandations de l’Union Africaine qui a appelé à la formation d’un gouvernement d’union nationale afin de sortir de la crise née de l’élection présidentielle controversée et ensanglantée du 24 avril dernier, officiellement remportée par Faure Gnassingbé, le fils de défunt président Eyadèma Gnassingbé.

L’opposition radicale a autoproclamé sa victoire, dénonçant des fraudes massives et une manipulation des résultats du scrutin au profit de Faure Gnassingbé.