26/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Sac de 100 kg de maïs coûte deux fois le SMIG au Togo

APA-01/05/08- Les travailleurs togolais ont déploré jeudi à l’occasion du premier mai le fait que le Sac de 100 kg de maïs, l’aliment de base au Togo, coûte deux fois le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) au Togo.

«Monsieur le Président de la République, savez-vous que le que le sac de 100 kg de maïs coûte environ deux fois le SMIG alors que seulement 20% de terre sont cultivées », a dit Ephraim Tsikpolnou, membre de l’intersyndicale des travailleurs du Togo (ISTT).

M. Tsikpolnou a fait le point de la situation difficile des travailleurs togolais à l’occasion de la célébration de la fête du travail.

Les travailleurs togolais ont défilé dans les rues de Lomé avant de se retrouver au palais des congrès de Lomé où les attendait le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Ils ont, dans leurs doléances transmises aux autorités, demandé le relèvement à partir de l’étude du panier de la ménagère, du SMIG qui est de pour le moment de 13.757 F CFA par mois au Togo.

«Très bientôt le SMIG sera révisé », a répondu Octave Nicoué Broohm, ministre togolais du travail et de la sécurité sociale.

Il a indiqué qu’une attention particulière sera accordée au processus de revalorisation des rémunérations dans tous les secteurs professionnels au Togo

« De nouvelles perspectives s’ouvrent au monde du travail, elles concernent l’emploi, la protection sociale et les rémunérations », a ajouté Broohm qui a annoncé la création « plus de 4000 nouveaux emplois directs en 2008 ».

Les travailleurs togolais ont exigé la résolution définitive du problème d’eau potable et d’énergie avec le délestage récurrent « qui prend de plus en plus prend des proportions inquiétantes », la baisse significative des prix des produits de premières nécessités pour résoudre l’épineux problème de la cherté de la vie.

Le ministre a expliqué que le gouvernement togolais a pris un train de mesures pour faire face à la problématique de la cherté de la vie, « problème majeur de l’heure ».

NT/mn/APA
01-05-2008