29/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Togo ferme ses frontières suite au décès du président Eyadéma

LOME, 5 février (XINHUANET) — Le gouvernement togolais a ordonné samedi soir le bouclage immédiat des « frontières terrestres, maritimes et aériennes » du pays suite à la mort du président togolais Gnassingbé Eyadéma.

« Les frontières terrestres, maritimes et aériennes sont fermées « , a annoncé le Premier ministre, Koffi Sama, sur les ondes de la radio nationale.

M. Sama lisait un communiqué officiel de l’annonce du décès de M.Eyadéma, « survenu samedi matin alors qu’il était évacué d’urgence pour des soins à l’extérieur du pays ».

« Le gouvernement, les forces armées et de sécurité, veilleront à ce que l’ordre, la sécurité et la paix règnent sur toute l’étendue du territoire national », a affirmé le Premier ministre.

Né le 26 décembre 1935 à Pya (nord du pays) dans une modeste famille paysanne protestante de l’ethnie Kabyé, Gnassingbé Eyadéma s’est engagé dans l’armée française à 18 ans. Il est enrôlé sous deux prénoms: Etienne Eyadéma(Gnassingbé étant son nom de famille) et a servi pendant une dizaine d’années, notamment en Indochine et en Algérie.

Il est rentré au pays en 1962 deux ans après l’accession du Togo à l’indépendance.

Le 15 avril 1967, Gnassingbé Eyadéma est devenu président de la République, chef du gouvernement et ministre de la Défense. Deux ans plus tard, pour asseoir son pouvoir, il a fondé et présidé le Rassemblement du peuple togolais (RPT – ancien parti unique), qui a consolidé son autorité. Le président Eyadéma a été l’objet d’au moins sept complots ou tentatives d’attentats, dont deux complots de mercenaires en 1977 et 1986. Fin