25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Les arrivées de réfugiés togolais au Bénin s’accentuent

AFP, Cotonou, 26/05/05 – L’arrivée au Bénin de nouveaux réfugiés togolais fuyant les violences post-électorale dans leur pays s’accentue depuis mercredi, a déclaré mercredi à l’AFP le représentant régional du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), Rafik Saïdi.

Jeudi matin, à Cotonou, plusieurs centaines de réfugiés attendaient toujours de se faire enregistrer devant l’entrée de la représentation du HCR, a constaté un journaliste de l’AFP.

« En écoutant les témoignages concordants des réfugiés qui arrivent du Togo, nous ne soutenons plus nécessairement l’idée d’un retour au calme clamé par les autorités togolaises », a déclaré M. Saïdi.

« Ils viennent désormais de tout le Togo, expliquant qu’ils fuient les violences et enlèvements qui sont en cours. Mercredi, nous avons enregistré 600 arrivées à Cotonou et 100 à Hilacondji (située sur la frontière Bénin-Togo), ce qui porte à 19.051 le nombre de réfugiés togolais au Bénin depuis le dernier scrutin présidentiel », a expliqué M. Saïdi.

Mercredi, M. Rafik Saïdi, avait déclaré qu’à cette allure le seuil de la capacité d’accueil de réfugiés au Bénin, qui est de 20.000 personnes, allait être dépassé et qu’il craignait l’imminence d’une « crise humanitaire grave ».

Le vendredi 13 mai, les Nations unies ont appelé la communauté internationale à aider les Togolais réfugiés au Bénin depuis fin avril, estimant avoir besoin de près de cinq millions de dollars pour les six prochains mois.

Le même jour, le gouvernement béninois avait également demandé à la communauté internationale de soutenir ses efforts humanitaires en faveur des réfugiés togolais sur son sol.

En fin de semaine, la France répondait à l’appel en accordant une aide du fonds humanitaire de 100.000 euros au HCR.

« Nous apprécierons au cas où le besoin se ferait sentir et nous accorderons encore une seconde tranche d’aide au HCR dans le but de l’aider dans sa mission de prise en charge des réfugiés togolais », a déclaré jeudi à l’AFP M. Christian Daziano, ambassadeur de France au Bénin.

Quelque 17.000 Togolais se sont réfugiés au Bénin depuis les violences qui ont suivi l’annonce, le 26 avril, de la victoire de Faure Gnassingbé à la présidentielle du 24 avril, selon le HCR.

L’opposition conteste les résultats de ce scrutin accusant le parti au pouvoir, le Rassemblement du peuple togolais (RPT, ancien parti unique), d’avoir fraudé.

Plusieurs fiefs de l’opposition s’étaient enflammés après la proclamation des résultats provisoires donnant M. Gnassingbé, un des fils du général Gnassingbé Eyadéma décédé le 5 février, vainqueur.