26/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

L’UFC se retire de la CFD

UNION DES FORCES DE CHANGEMENT UFC
59, rue Koudadzé, Lomnava BP 62168 Tel/fax 2213332 Lomé
http//:www.ufctogo.com E-mail : ufctogobibway.com

Lomé, le 25 février 2003

Communiqué de Presse
L’UFC se retire de la CFD

L’Union des Forces de Changement a contribué avec sincérité à la création de la Coalition des Forces Démocratiques (CFD). EIIe a participé activement à la rédaction de la Char1e constitutive de la CFD ainsi qu’à la mise en place des règles de fonctionnement de celle-ci.

La CFD s’est donnée pour objectif fondamental l’éradication en 2003, de la dictature incarnée par le chef de l’Etat et son parti, le RPT.

Au fil des mois, en dépit des très nombreuses réunions de concertation et d’harmonisation, il s’est révélé des divergences profondes, s’agissant des stratégies à adopter et à mettre en oeuvre de façon énergique et déterminée en vue d’atteindre l’objectif défini.

L’envoi en violation de la règle de consensus. de noms de personnes devant siéger dans une Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dépouillée de toute substance et résultant des récentes modifications du Code Electoral, constitue la dernière des positions prises en contradiction avec l’objectif arrêté. Il est incohérent de déclarer fermement condamner les modifications du Code Electoral et de s’engager, dans le même temps, dans un début d’application du même Code Electoral.

L’UFC ne peut continuer de demeurer dans un organe dont la stratégie et les actions ne sont ni cohérentes ni lisibles. aussi bien pour les populations togolaises que pour la communauté internationale. Celles-ci se référent toujours à l’esprit de l’Accord-cadre de Lomé (ACL). Une participation à la CENI sonnera le glas de cet Accord.

L’UFC, réunie en son Bureau National, le lundi 24 février 2003, a décidé de mettre fIn à sa participation à la CFD

L’UFC s’engage à œuvrer inlassablement à l’amélioration des conditions d’organisation de la prochaine élection présidentielle afin que celle-ci se déroule dans la transparence et l’équité. Elle invite Ies organisations de la société civile, les forces vives de la nation et toutes les couches laborieuses de nos populations à demeurer mobilisées et vigilantes, pour répondre à son appel.

L’UFC demande aux partis politiques de l’opposition de ne pas être obnubilés par la recherche du profit à tirer d’une prétendue exclusion de M. Gilchrist OLYMPIO, au point d’en perdre toute lucidité. Car les réécritures de la Constitution et du Code Electoral rendent indispensables la confrontation avec le régime, si l’on veut améliorer les conditions de l’élection présidentielle prochaine.

L’UFC invite instamment la Communauté internationale ( la CEDEAO, l’UA, l’UE, l’OIF et l’ONU ) à intensifier ses actions sur le régime togolais, n vue d’accompagner les populations togolaises dans leurs aspirations légitimes à la démocratie, à la justice, au refus de l’impunité.

Pour le Bureau National,
Le Premier Vice-Président,
Emmanuel AKITANI BOB