26/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Maranatha vainqueur de la Royals Cup 2002

En finale de l’édition 2002 du tournoi de football de la Royals Cup, le Maranatha de Fiokpo a battu, ce dimanche 24 novembre 2002 au stade municipal de Lomé, le Dynamic Togolais (Dyto) par un but à zéro (1-0), grâce au « but en or » marqué dans la seconde partie des prolongations.

Ce précieux but permet à Maranatha de remporter, pour la première fois, un trophée national. Après 90 minutes, le score était de parité, 0 but partout. En cas d’égalité, le règlement prévoit des prolongations ; l équipe qui marque la première gagne le match. Les deux équipes ont donc joué la peur au ventre à cause du fameux « but en or ». Cette année, les prières des supporters de Fiokpo ont été exaucées ; le Maranatha n’a pas raté le coche. Depuis quatre éditions, ce trophée continue d’échapper aux joueurs de Dyto; ils ont participé à trois finales et les ont toutes perdues.

Cette finale perdue est la plus difficile et la plus cruelle à vivre pour eux car tous les pronostics d’avant match étaient en faveur de Dyto de Lomé. C’est la 8ième minute de la seconde partie des prolongations qui a fait voler en éclats tous les espoirs de l’équipe qui était en verve tout au long de la saison 2001-2002. Les onze joueurs, le banc de touche, le staff et les supporters n’ont pu retenir leurs larmes quand ils ont réalisé que la tentative de dégagement de Latévi Ablam, leur capitaine, avait pris à contre-pied son propre goal. Dyto venait de marquer le but en or contre son camp, ce que l’entraîneur Amélété Abalo de Maranatha a appelé « le pied de Dieu ».

La joie et la liesse ont envahi les supporters de Maranatha qui ont fait la fête toute la nuit dans la région de Kloto Le petit village de Womé a veillé pour célébrer sa victoire de Maranatha, mettant fin à la quatrième édition de la Royals Cup et à la saison footbalistique 2001-2002..

La rédaction