27/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Marche du FRAC du 8 Mai/Jean-Pierre Fabre : «la mobilisation c’est le devoir de tous les togolais»

Jean-Pierre Fabre, le Président élu par le peuple togolais est, comme les autres membres du FRAC, toujours déterminé à récupérer la victoire volée au peuple lors des élections du 4 mars 2010. « La récupération du pouvoir n’est plus qu’une question de semaine » a dit le Président Fabre à la foule toujours mobilisée lors de la grande marche de samedi 8 mai dernier à Lomé.
La prestation de serment de Faure Gnassingbé le 3 mai 2010 n’a pas démobilisé les togolais dans leur lutte pour la vérité des urnes. C’est par milliers qu’ils ont suivi les responsables du FRAC, sur le même itinéraire. Le message de Jean-Pierre Fabre qui souligne « qu’il y ait prestation de serment ou pas la lutte continue » a bien été compris des irréductibles combattants en tête des cortèges.

Au milieu de la foule enthousiaste, sur les travées qui le menaient à la tribune du Grand meeting, Jean-Pierre Fabre était soutenu par des chants patriotiques louant le vrai leader et combattant qu’il est. En réponse, il a exécuté des pas de danse nourris d’ovations et d’applaudissements. La ferveur de la population est intacte ; le Président élu bénéficie toujours de l’adhésion populaire. Dans son discours, il fustige les injustices et la brutalité de la milice et des militaires à la solde des Gnassingbé. Tôt ce matin dans le quartier Kodjoviakopé, les sbires du pouvoir ont encore agressé mortellement un conducteur de mototaxi «zemidjan» et son passager pour la simple raison que le véhicule de cet honnête travailleur avait une ancienne plaque d’immatriculation. Le Président Fabre en appelle à la mobilisation de tous « pour que ces injustices cessent, c’est le devoir de tous les togolais ».

Kofi Yamgnane, le porte-parole du FRAC a tenu à faire deux mises au point, « Je n’ai aucun conflit avec Fabre » a-t-il martelé avant d’ajouter qu’il est en partance pour Paris et Bruxelles et précise : « qu’on ne vienne pas vous dire que Kofi est parti. Non ! Je pars mais je reviendrai toujours aux côtés du FRAC ». Ce voyage permettra au FRAC de s’entretenir avec l’exécutif et le parlement européen, et bien d’autres personnalités influentes de la communauté internationale sur la situation politique actuelle du Togo. Il a aussi indiqué que les militants du FRAC sont sujets de menaces à Takpemba, à Mango, dans la partie septentrionale du pays.

Agbéyomé Kodjo d’OBUTS est toujours au diapason avec le message de Jean-Pierre Fabre et rappelle qu’ « il faut remettre à César, ce qui est à César » c’est–à-dire, « la victoire du peuple au peuple ». « Croyez-moi, je ne suivrai pas Fabre s’il n’avait pas gagné ». Selon lui, le RPT a encore donné la preuve que son candidat Faure Gnassingbé a perdu les élections ; en organisant la cérémonie d’investiture en catimini, dans son domaine privé, loin de la ville et du regard de la population. Cette investiture est un non-évènement.

Le FRAC dans son ensemble part à la conquête du territoire national en organisant des mobilisations populaires. Ses militants sont attendus dimanche 9 Mai à Sokodé à plus de 300 kilomètres au nord du pays.