26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Message de la DIASTODE à la société civile togolaise

DIASPORA TOGOLAISE POUR LA DÉMOCRATIE ET LE DÉVELOPPEMENT
(DIASTODE)
C.P. 79043; Hull (Québec) J8Y6V2 Canada
Tel : 1 (819) 776-1613
Courriel : diastode@diastode.org
Site internet : http://www.diastode.org
——————————————————

MESSAGE DE LA DIASTODE à la société civile togolaise

Si, en ce jour, la DIASTODE vous adresse un message, c’est bien parce que le Togo notre patrie est en danger, et que la gravité de la situation dans laquelle il se trouve nous interpelle toutes et tous, Togolaises et Togolais de l’intérieur du pays aussi bien que de la diaspora.

Nous avons commencé un combat contre l’oppression, d’abord sous la forme de révoltes individuelles, puis de groupuscules isolés et clandestins, pour enfin éclater au grand jour en octobre 1990, quand le peuple est descendu dans les rues pour crier son ras-le-bol par solidarité à un groupe d’étudiants arrêtés et jugés au tribunal. Les Togolais ont voulu par là, exprimer leur volonté de changement par rapport à un système oppressif, qui vampirise les ressources du pays au profit d’une minorité bien sélectionnée. Un système qui tue le génie créateur des Togolais. Un système qui déchire le tissu social d’un peuple et qui forces les jeunes à s’exiler contre leur volonté.

Nous avons alors placé nos espoirs en la CNS en 1991, avec un désir légitime d’aborder une transition pacifique et responsable, mais c’était sans compter avec la mauvaise foi manifeste, le gangstérisme de l’autocratie qui a de plus en plus grugé nos acquis en s’illustrant par des actes illégaux comme l’attaque de la primature, la non-transparence des élections de 1993, le hold-up de 1998, le piétinement de l’Accord-Cadre de Lomé, et dernièrement le changement de notre constitution par une assemblée illégitime.

Togolaises, Togolais!

C’est ensemble que nous devons maintenant envoyer un message très clair à la plus vieille dictature archaïque du continent africain, en lui disant que nous en avons assez! C’est ensemble que nous devons passer d’une attitude défensive à une attitude offensive.

La diaspora togolaise réunie au sein de la DIASTODE, prend l’engagement solennel de vous soutenir et de lutter à vos côtés, elle ne ménagera aucun effort pour l’atteinte de notre but commun qui est:

– le départ de monsieur Éyadéma et la fin de son système qui n’a que trop duré et qui nous étrangle depuis 40 ans.
– La fin de la mal-gouvernance, des violations répétées des droits humains, d’une honteuse stratégie tribaliste (NORD/SUD), de la gabegie et du népotisme.
– L’instauration d’un état de droit où tous les fils et filles du Togo se sentiront en sécurité et partie prenante du développement.
Tous ensemble, hommes, femmes, jeunes, étudiants, travailleurs, retraités, sans emploi, de la diaspora et de la société civile, unissons nos forces dans cet ultime combat pour retrouver notre honneur, notre dignité et notre joie de vivre d’antan.
Le monde autour de nous change et adhère de plus en plus aux exigences de l’idée de démocratie. Avant-hier le Bénin, le Mali, le Sénégal, le Ghana, hier, Madagascar, le Kenya…

Laisserons-nous un seul homme et ses acolytes de l’intérieur comme ceux de l’extérieur du Togo, dicter continuellement leurs lois à 5 millions de personnes? Nous devons décider ici et maintenant, si nous voulons léguer une terre de paix, de droits et de prospérité à nos enfants.

C’est pour un combat à finir que nous vous convions. Nous ne disons pas que tout sera rose et facile, au contraire il y aura beaucoup de sacrifice, mais n’avons-nous pas déjà atteint le fond de l’abîme par les assassinats, les disparitions, la faim, l’impossibilité de faire financièrement face à nos problèmes de santé, bref de notre profonde misère morale et matérielle? Nous n’avons plus rien à perdre, et tout à gagner. La liberté n’est jamais attribuée sur un plateau d’argent! Le dictateur nous menace de guerre civile! Y-a-t-il quelque chose de pire que ces longues années de dictature barbare qu’il fait subir à son peuple depuis tant d’années?

Il n’y aura pas de guerre civile au Togo, car le peuple togolais, au nord comme au sud, à l’est comme à l’ouest, toutes ethnies confondues n’a qu’un seul ennemi: LE DICTATEUR ET SON SYSTÈME D’UN AUTRE ÂGE.

Togolaises, Togolais!

La victoire est à nous. Prenons-la et utilisons-la pour enraciner la démocratie et enfin pour que chacun et chacune de nous devienne un VRAI CITOYEN dans un État de droit. Le peuple a choisi. Il réitère d’être gouverné autrement.

Ensemble, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, réclamons haut et fort cette victoire du 1er juin 2003, pour que l’écho parvienne à ces messieurs qui soutiennent les dictateurs en Afrique et dans le monde. Cette victoire est au vaillant peuple togolais et à tous les vrais martyrs qui sont tombés en réclamant la liberté, car les chars n’ont jamais pu arrêter un peuple en marche! La lutte n’est pas terminée; la reconstruction de notre pays nous attend. Donnons-nous de nouveaux espoirs, de nouvelles illusions. Car comme l’a dit le poète latin Lucrèce, « toute existence humaine n’est qu’une course à l’illusion « .

Ne manquons pas le GRAND RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE, sinon elle nous jugera!

Fait à Hull (Québec), Canada, le 10 juin 2003
Pour la DIASTODE
Alexis Ajavon
Secrétaire général