03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Message de solidarité avec le Collectif Sauvons le Togo (CST)

Au moment où le Collectif sauvons le Togo (CST) a engagé, les 12, 13 et 14 juin 2012, un vaste mouvement populaire pour protester, d’une part contre l’adoption unilatérale du Code électoral et, d’autre part, contre les multiples et graves violations des droits de l’Homme dans le pays, la Fédération internationale de l’Alliance nationale pour le changement veut exprimer son plein appui ainsi que sa totale solidarité au CST et aux populations dans cette nouvelle étape de la lutte pacifique et citoyenne pour un Togo véritablement démocratique.

Au deuxième jour du mouvement de protestation, les informations font état d’une répression violente orchestrée par les forces de l’ordre, occasionnant de nombreux blessés ainsi que des arrestations des manifestants. Face à cette barbarie, nous exprimons notre très vive indignation et dénonçons le recours systématique à la répression comme mode de règlement des conflits.

Profondément attachée aux valeurs universelles de la démocratie et des droits de l’Homme et à leur traduction concrète dans la vie quotidienne des populations, la Fédération internationale de l’ANC souscrit entièrement aux principales revendications pour lesquelles le Collectif sauvons le Togo a lancé ce mouvement d’envergure. Nous demandons instamment :

• l’élaboration consensuelle des réformes constitutionnelles et institutionnelles ;

• l’ouverture de véritables négociations avec les partis politiques sur le code électoral ainsi que le nombre de sièges à l’assemblée nationale et les délais nécessaires à la préparation des prochaines élections ;

• l’application des décisions de la Cour de justice de la CEDEAO dans l’affaire des neuf députés de l’ANC ;

• la mise en œuvre des recommandations pertinentes de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) sur le respect des droits de l’Homme ;

• la fin de l’impunité et la poursuite judiciaire des auteurs d’actes de torture ;

• la prise en compte des revendications catégorielles des personnels de santé et de l’éducation ;

• l’arrêt des poursuites engagées contre les médias libres et les manœuvres d’intimidation des professionnels de la presse et des médias.

Dans le contexte actuel, la mise en place de véritables réformes constitutionnelles et institutionnelles conformément aux dispositions de l’Accord politique global (APG) ainsi que l’application sans subterfuge des recommandations formulées à maintes reprises lors des précédents processus électoraux en vue de l’organisation de scrutins transparents et équitables, constituent en effet des préalables incontournables pour des élections transparentes et équitables. Le Togo doit sortir du cycle des élections frauduleuses et calamiteuses qui ne font qu’accentuer les fractures sociopolitiques dans le pays.

La Fédération internationale de l’ANC lance un appel pressant en vue de la libération des personnes interpellées, l’arrêt de la chasse à l’homme et des poursuites à l’encontre des populations qui manifestent pacifiquement pour obtenir un cadre électoral consensuel et plus généralement le respect des droits humains.

Dans ce tournant important de notre pays, nous demandons à la diaspora togolaise, aux démocrates sincères de la communauté internationale et aux amis du Togo d’unir leurs forces à celles qui s’expriment concrètement sur le terrain pour la démocratie et les droits de l’Homme.

Pour la Fédération internationale de l’ANC,
Antoine Bawa, président de la Fédération internationale de l’ANC

Paris le 13 juin 2012

Alliance nationale pour le changement – ANC
Fédération internationale
fi@anctogo.com