28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Message d’Eyadéma aux Togolais : j’y suis, j’y reste

Le dictateur Eyadéma, au pouvoir depuis 36 ans, s´est adressé mercredi 18 juin 2003 à 20H à la population togolaise. Comme d’habitude, il a illustré son discours de mots vidés de leur sens : paix, union, solidarité, sécurité et développement. En clair, il se fiche du suffrage universel et compte terroriser les Togolais jusqu’à la fin de sa vie.

Pendant trente minutes environ, le dictateur a appelé l´opposition à former avec lui un gouvernement dit d´union nationale, après lui avoir volé la victoire lors des élections présidentielles. Ainsi, il demande aux Togolais de poursuivre avec lui « le combat pour construire un Togo réconcilié avec lui-même, un Togo moderne, développé et sûr ». Tout sera possible, précise Eyadéma, « si nous démontrons chaque jour par nos actes, nos comportements et nos paroles, notre volonté de tourner le dos à la haine, à l´intolérance et aux luttes intestines ». Il lance de nouveau, comme avant le scrutin présidentiel, un appel à l´opposition pour la « constitution d´un gouvernement d´union nationale où chacun trouvera sa place ». Il a demandé que les dispositions soient prises « dans les plus brefs délais » afin que se tiennent les « élections municipales, préfectorales et sénatoriales pour redonner vie à notre démocratie locale ». Cet homme, après avoir usé de la légèreté des leaders de l’opposition lors des présidentielles, les invite à nouveau à venir parachever leur soutien à son maintien en livrant ce qui reste du peuple : l’âme de la révolte. Comme pour séduire les pauvres citoyens togolais fatigués des promesses non tenues, il a affirmé que son gouvernement fera des efforts dans le domaine de l `éducation « afin que la formation professionnelle fournisse des diplômés adaptés au marché de l´emploi ». Il s´empresse d´annoncer qu´à partir du mois de juillet 2003, il va organiser un concours national pour recruter 3500 jeunes dans la fonction publique. Il affirme intensifier également la lutte contre la corruption. Le général Eyadéma invite les étrangers à investir au Togo et a déclaré que son gouvernement s´attellera à redynamiser la zone franche. Il remercie tous ceux qui lui ont permis de voler ces élections et exhorte la population spoliée à l´union. Le contenu de ce message a laissé pantois les Togolais qui attendent que ce tortionnaire qui a passé plus de 36 ans à les humilier, trépasse.

Dans tout son discours, pas une once de renoncement à ces crimes et manquements. Il démontre avec une certaine suffisance qu´il a pour l’instant un droit de vie ou de mort sur tous les Togolais, avec la bénédiction de la France et de la Communauté internationale.

La rédaction letogolais.com