26/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Mondial-2006: Sévères critiques de Thuram contre le Togo

LOME (AFP) – Le footballeur français Lilian Thuram a sévèrement critiqué dimanche soir à Lomé le Togo, suite à la « guerre des primes » qui a secoué la sélection de ce pays au Mondial de football disputé du 9 juin au 9 juillet en Allemagne.

« C’est une mauvaise image que le Togo a donnée au football international (lors du mondial) », a déclaré lors d’une conférence de presse M.Thuram.

Le défenseur français, ambassadeur de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD), a séjourné à Lomé dimanche dans le cadre d’une tournée africaine pour préparer un congrès sur la maladie prévu fin novembre à Dakar (Sénégal).

« Je crois que lorsqu’une équipe est qualifiée pour la Coupe du Monde, elle doit se présenter à cette compétition avec toutes ces choses déjà réglées », a indiqué M.Thuram. « Il a y déjà des préjugés de désorganisation sur les équipes africaines et je pense qu’il ne faut pas les renforcer. Malheureusement, le Togo a donné cette mauvaise image des équipes africaines et j’en étais très peiné », a-t-il ajouté.

La sélection togolaise a été secouée durant la phase finale du Mondial-2006 par une « guerre de primes » entre dirigeants et joueurs. Cette situation avait contraint le sélectionneur allemand Otto Pfister à quitter son poste avant de revenir quelques jours plus tard.

Quatre responsables de la Fédération togolaise de football (FTF), dont son secrétaire général Espoir Komlan Assogbavi, ont démissionné le 16 juillet de leur poste, dénonçant « l’improvisation, l’impréparation et l’amateurisme » au sein de cette instance lors de ce Mondial.

Le Togo a été éliminé au 1er tour de cette compétition, terminant dernier du groupe G, celui de la France, avec trois défaites en autant de matches.

La question des primes avait déjà perturbé la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2006) en Egypte, avant que le problème ne soit réglé grâce à la médiation d’une commission mise sur pied par les autorités togolaises.