07/02/2023

Les actualités et informations générales sur le Togo

Paris appelle au « respect de la Constitution togolaise »

PARIS – La France appelle au « respect de la Constitution togolaise » qui prévoit une transition assurée par le président de l’Assemblée nationale, au lendemain du décès du chef de l’Etat togolais Gnassingbé Eyadéma, a déclaré dimanche le Quai d’Orsay.

« La France estime indispensable le respect de la Constitution togolaise. La transition doit être assurée, conformément aux dispositions de cette Constitution, et dans le strict respect de la légalité, par le président de l’Assemblée nationale », a indiqué à la presse la porte-parole adjointe, Cécile Pozzo di Borgo.

« Au delà de cette période intérimaire, a-t-elle poursuivi, il appartiendra au peuple togolais de s’exprimer librement et démocratiquement ».

Enfin, pour Paris, « il est essentiel de veiller à ce que le processus du dialogue avec l’Union européenne, entamé sous l’égide du président Eyadéma, se poursuive et aboutisse le plus rapidement possible ».

Peu après l’annonce du décès samedi, les Forces armées togolaises (FAT) ont « confié » le pouvoir à Faure Gnassingbé, un des fils du chef de l’Etat, contrevenant ainsi aux dispositions de la Constitution togolaise qui prévoit que le président de l’Assemblée nationale exerce l’intérim en attendant l’organisation d’une élection présidentielle dans les 60 jours.

(©AFP / 06 février 2005 13h12)