03/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Pas d’infantilisation !

Réaction à l’article « Togo: Du vrai-faux dialogue intertogolais à l’espérance » de Yves AMAÏZO publié le 20/07/2006 sur letogolais.com.

Madame, Monsieur,

L’article de votre contributeur appelle quelques réserves de la part du lecteur que je suis en ce que son contenu global semble imposer aux Togolaises et Togolais, un schéma de conquête du pouvoir nominalement prédéterminé et « prêt à l’emploi ».

La lecture que fait de la situation politique du Togo votre contributeur me paraît quelque peu lapidaire …

Les fondements du blocage politique au Togo sont en réalité plus profonds (c’est un euphémisme) qu’il n’y paraît.

Amateurisme, guignoleries, manipulation en tous genres, opportunisme, frémissements intempestifs, vaines agitations, démagogie, manque de maturité politique et tous autres, le dispute à l’absence d’une culture politique saine. Aucun projet politique alternatif avec le développement et le bien-être du Togo et des populations comme objectifs prioritaires n’a jamais été l’axe de travail divulgué par les dirigeants de partis politiques qu’à tort, vous croyez pouvoir désigner, que dis-je imposer au peuple comme étant les meilleurs.

Chacun doit faire ses preuves qu’accompagnera de façon impérieuse la démonstration de ce qu’il est porteur d’un réel projet de développement pour un Togo où il fait bon vivre. Nul support à vocation de diffusion de l’information ne saurait servir de marchepied à tous les « apprentis ».

La majorité silencieuse recherche la quiétude et aspire à redécouvrir un Togo propre, un Togo fier, un Togo prospère, un Togo compétitif, un Togo où l’on peut se soigner sans crainte de passer en raison de la vacuité des sites de soins hospitaliers de vie à trépas !, un Togo économiquement dynamique, un Togo rayonnant au plan international, un Togo qui assure à chaque citoyen formation scolaire, universitaire et professionnelle, un Togo débarrassé des imposteurs, de leurs experts et autres conseillers en dictature et en perpétuation du sous-développement.

Chaque Togolaise et chaque Togolais est légitimement fondé à adhérer au discours tel ou tel dirigeant politique, mais de grâce ! N’infantiliser pas le citoyen Togolais en lui désignant par avance, au moyen d’une analyse éminemment biaisée et constitutive d’un matraquage subliminal, des portraits de prétendus ou supposés « bons ».

La démocratie authentique c’est aussi et surtout le libre choix laisser à chaque citoyen.

Armand ADOTEVI
Juriste d’affaires