26/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Pour la libération immédiate et inconditionnelle de AGBO Oniankitan et KOUYONE Komi

PARTI DES TRAVAILLEURS
MEMBRE DE L’ENTENTE INTERNATIONALE DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES

(e-mail : partitravailleurs@yahoo.com)

APPEL pour la libération immédiate et inconditionnelle de AGBO Oniankitan et KOUYONE Komi

Le jeudi 06 Février 2003 Monsieur KOUYONE Komi, Conducteur d’engin lourd des Travaux publics (TP), membre du Regroupement « Quelle solution pour le Togo ? » et AGBO Oniankitan Professeur de Collège, membre de l’Union nationale des syndicats indépendants du Togo (UNSIT), militant du Parti des travailleurs, membre du Regroupement « Quelle solution pour le Togo ? » ont été appréhendés et enfermés par Mr FUMEY Commandant de la Brigade de gendarmerie de Fazao et détenus depuis le 08 février à la prison civile de la ville de Sokodé.

Ce 06 féörier 2002, Monsieur KOUYONE Komi photocopiait un appel de « Quelle solution pour le Togo ? » que lui a remis Monsieur AGBO Oniankitan lorsque, le Commandant de Brigade FUMEY, arrivé sur les lieux, à la vue de l’entête de « Quelle solution pour le Togo ? » a cherché à lui arracher les documents de force. Face au refus énergique de Mr KOUYONE Komi, le Commandant de Brigade FUMEY subtilise une copie du document de la photocopieuse et, après une lecture rapide emmena Mr KOUYONE dans les locaux de la gendarmerie où il a été interrogé avant d’être conduit au domicile de Mr AGBO Oniankitan. Ce dernier a été à son tour appréhendé sans mandat d’arrêt. KOUYONE était en possession de quelques documents syndicaux qui lui ont été arrachés. Le domicile d’AGBO fut plus tard perquisitionné.

Les deux nouvelles victimes de l’arbitraire contre des droits élémentaires de l’homme et du citoyen, privées sans motif de liberté, passeront leur jour de Tabaski en prison en attendant d’être présenté au juge d’instruction.

L’Appel du Regroupement « Quelle solution pour le Togo ? » dont le texte dans sa première forme a été rendu public le 24 mai 2001 par plusieurs journaux de la place. Il en est de même des imprimés de l’UNSIT dont nous ignorons actuellement la nature exacte. Ces deux documents seraient considérés par la gendarmerie comme « tracts » délictueux qui discréditent les institutions de l’Etat notamment cette soit-disant Asssemblée nationale.

A vrai dire Mr KOUYONE Komi à l’instar de ses camarades des travaux publics payés à trente cinq mille francs (35 000 F CFA), reconvertis illégalement en « cantonniers » depuis cinq (5 ) ans avec des conditions salariales des plus médiocres, sans salaire depuis le mois de janvier, menacés de licenciement, cherchait comme la quasi totalité des travailleurs togolais à regagner un cadre organisé de lutte comme le Syndicat ou le Regroupement « Quelle solution pour le Togo ? » pour améliorer leurs conditions plus que misérables de vie et de travail .

Non seulement le régime prive le peuple laborieux du Togo de ses droits et libertés mais aussi il réprime systématiquement toutes leurs tentatives d’organisation et de revendication.

AGBO Oniankitan et KOUYONE Komi en sont deux nouvelles victimes dans les griffes de la Justice instrumentalisée au Togo.

Nous lançons un vibrant appel à l’opinion publique nationale et internationale, aux partis politiques, aux syndicats et associations de défense des droits de l’homme, à toutes les personnes physiques ou morales éprises de justice, de liberté et de démocratie, d’envoyer leurs prises de position aux adresses ci-dessous pour exiger :

la libération immédiate et inconditionnelles des camarades AGBO Oniankitan et KOUYONE Komi.

Fait à Lomé, le 10 Février 2003

Pour la Coordinaôion du Parti des travailleurs et p.o

Aboulaye SALAMI
Membre de la Commission de Contrôle

Adressez télégrammes et prises de position à :

·Mr Gnassingbé EyadémaPrésident de la République – Palais présidentielAvenue de la Marina – Lomé (Togo)Tél. : (228) 21 19 51/21 27 01/21 34 05Fax : (228) 21 18 97/21 32 04Email : presidence@ republicoftogo.comhttp://www.republicoftogo.com

·Mr KOFFI SamaPremier ministre, Chef du gouvernementPalais de la Primature – Lomé (Togo)Tél. : (228) 21 29 52 – Fax : (228) 21 37 53/21 20 19

·Chef d’escadron, Akila-Esso Boko,Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la DécentralisationLomé (Togo)Fax : (228) 22 16 96/21 36 30

·Mr FOLI-Bazi KatariGarde des sceaux, Ministre de la JusticeLomé (Togo) – Tél. : (228) 21 26 53/21 54 91Fax : (228) 22 29 06

(Prière de nous envoyer copie de vos prises de position)

partitravailleurs@.yahoo.com