27/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Présidentielles au Togo: Kofi Yamgnane veut un candidat unique de l’opposition

AFP – Paris – Kofi Yamgnane, ex-membre franco-togolais du gouvernement français, dont la candidature à la présidentielle au Togo a été rejetée, a annoncé mardi qu’il allait réunir à Paris les candidats de l’opposition pour obtenir une candidature unique face au président togolais Faure Gnassingbé.

« Il faut chasser le RPT (Rassemblement du peuple togolais, ndlr) du pouvoir, c’est ça l’objectif », a déclaré M. Yamgnane au cours d’une conférence de presse, précisant qu’il allait réunir mercredi les six candidats de l’opposition qui sont venus le voir dans la capitale française.

« Je pense que le candidat de l’UFC (Jean-Pierre Fabre, de l’Union des Forces pour le Changement, ndlr), qui est le parti le plus important au Togo, est certainement le moins mal placé pour être le candidat unique », a poursuivi M. Yamgnane. « A condition bien sûr que tous on se mette d’accord pour lui tracer une feuille de route (…), un programme de travail », a-t-il enchaîné.

« Je n’ai pas de préférence personnelle, c’est une préférence logique », a affirmé M. Yamgnane dont la Cour constitutionnelle togolaise a rejeté au début du mois la candidature à l’élection présidentielle au Togo, arguant que sa date de naissance sur les documents français n’était pas la même que celle retenue par l’administration togolaise.

Déjà candidat en 2005 avant de se retirer en faveur du candidat unique de l’époque Bob Akitani, M. Yamgnane a précisé que les candidats de l’opposition étaient venus à Paris après avoir appris qu’il s’y trouvait, alors que lui pensait les réunir dans la capitale togolaise.

« Si on réussit ce coup là, on repartira contents pour Lomé jeudi, apparemment dans le même avion », a-t-il plaisanté.

Ancien secrétaire d’Etat socialiste français aux Affaires sociales et à l’Intégration de 1991 à 1993 sous la présidence de François Mitterrand, ancien député et ancien maire de la petite commune bretonne de Saint-Coulitz (ouest), M. Yamgnane a répété qu’il allait s’établir définitivement au Togo, où se trouve son épouse, et y fonder un parti politique.

L’élection présidentielle togolaise, à un tour, est prévue pour le 28 février.

Copyright © 2010 AFP.