30/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Succés de la manifestation du 5 Octobre 2002 à Bruxelles

A l’image du « vendredi noir » à Lomé il y a 12 ans, la Jeunesse Togolaise de Belgique s’est regroupée autour du MO5 dans une manifestation unitaire le samedi 05 Octobre 2002 à Bruxelles.

Le MO5, la Diaspora Togolaise de Belgique (Aéropage, Bâtir Le Togo, Cas Fokabe, Ctb, Fpo5, Fpp, Gepan, Pdr, Ufc), la Diastode de Belgique, Togo Libre, l’Exilé, une délégation du bureau exécutif de la Diaspora pour la Libération du Togo en Allemagne, des togolais de France, les togolais de Wallonie, de Flandre et de Bruxelles étaient tous présents. Certains togolais qui, depuis longtemps ne se sentaient plus la volonté de combattre, tant les déceptions furent grandes, étaient tous le samedi 05 Octobre 2002 à ce rassemblement.

Prévue à la Place de la Liberté, la manifestation a été déplacée, pour des raisons d’espace et de sécurité des manifestants, à la Place Poelaert, devant le Palais de Justice de Bruxelles. Tout un symbole, pour des manifestants galvanisés qui ont poursuivis leur rassemblement sous la forte pluie qui s’est abattue sur Bruxelles ce 05 octobre dans l’après-midi.

Prenant la parole, Mrs Koussawo Eloi (Diastode et MO5), Kouvahey Eugène (Diaspora et FPO5), Lodonou Yves (Togo Libre), Jean Baptiste Ayikoué (L’Exilé), Gligli Mouta (FPP), Zoumadjala (CSTT), des porte-parole de candidats réfugiés du Centre de d’accueil dit du « Petit-Château », des Togolais anonymes, ont tous invité les Togolais de Belgique à rester unis pour mettre fin à la plus vieille dictature du Continent Africain. Ils ont rappelé que c’est une pareille mobilisation, il y a 12 ans, qui a permis d’ébranler le Régime Eyadéma.

La présence de Mr Doglo Tino Agbelenko a permis aux manifestant de se replonger dans les souvenirs du « vendredi noir » togolais. L’émouvant témoignage de Mr Doglo a fait couler des sueurs froides à certains manifestants lorsque, lorsqu’il a rappelé la mémoire des togolais « tombés » depuis sous les balles de la dictature Eyadémaenne et, des citoyens anonymes qui croupissent aujourd’hui dans les geôles du dictateur de Pya.

Une présence symboliques des jeunes filles et femmes togolaises a été remarquée et appréciée.

Enfin et pour un renouveau au sein de la Diaspora togolaise de Belgique, un appel a été lancé afin que tous les togolais se mobilisent pour soutenir un compatriote détenu, Mr T.K. et, en passe d’être expulsé vers le Togo pour avoir « rêvé » que l’Europe était la « terre » des droits de l’Homme.

Mondo Viti (Belgique)