08/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

SURSAUT-TOGO prend acte de l’ouverture du «dialogue intertogolais»

DIALOGUE INTER TOGOLAIS
(Communiqué de presse)

Le mouvement SURSAUT-TOGO prend acte de l’ouverture de la quinzaine consacrée aux réunions baptisées «dialogue inter togolais». Il remercie les amis du peuple togolais qui ont oeuvré avec acharnement pour la tenue de ces séances, et en particulier le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso.

Il aurait aimé souhaiter que ce moment important de la vie de notre pays puisse ouvrir de réelles perspectives pour notre peuple afin que tous ses enfants désormais réunis autour d’un grand projet de rénovation nationale, dans un esprit de tolérance, d’acceptation mutuelle, de respect des valeurs humanistes et de patriotisme, puissent participer avec coeur, courage et concorde à l’édification d’une grande Nation de paix, d’harmonie et de prospérité sociale. C’est le rêve ancestral et permanent de tous les Togolais.

Malheureusement, cet objectif ambitieux ne peut être atteint que si les Togolais se sont préalablement réconciliés avec eux-mêmes et surtout avec ceux qui se targuent d’être leurs dirigeants.
C’est pourquoi SURSAUT TOGO note avec tristesse que les attendus ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux: en effet, se référer aux 22 engagements, devenus caduques depuis la mort du Général, fait penser qu’il ne se serait rien passé au Togo depuis leur signature. Les évènements d’une gravité exceptionnelle qui ont suivi la mort du Général et précédé l’installation du pouvoir de fait de Lomé ont fait l’objet de multiples enquêtes, débouchant sur des propositions claires de la part de l’ONU notamment, dont la demande de mise en œuvre de l’incontournable quadryptique VERITE-JUSTICE-PARDON-RECONCILIATION, avant toute chose.

 Où en est le gouvernement togolais sur cette priorité?
 Quelle réponse compte-t-il apporter à l’enquête et aux recommandations de l’ONU?
 Comment justifie-t-il 400 à 500 morts, des milliers de disparus, des dizaines de milliers d’exilés, des destructions massives de biens publics et privés?
 Que compte-t-il faire du fameux Commandant MASSINA, le chef-bourreau du peuple togolais, nommé, pour sevices rendus, chef des services du renseignement togolais?
 Que sont devenues les milices de KPATCHA et de ses innombrables sœurs?
Sans des réponses claires à ces questions claires et simples, SURSAUT TOGO craint que tout le reste ne soit que vain bavardage, manipulations et faux-semblants: personne ne gagne durablement le temps par la fuite en avant…

Fait à St Coulitz le 24/04/2006
Kofi Yamgnane