07/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Camarades Soldats ouvrons nos yeux pour voir

Silence et Discipline

Vaillantes forces armées togolaises. Vous êtes tout sauf vaillantes.

Vous, Officiers, diplômés des grandes écoles interarmées, vous ne faites pas honneur à notre pays.
Vous, soldats de troupes et sous-officiers, vous faites preuve d’un déficit professionnel émanant du manque d’une formation républicaine qui devrait faire de votre métier une entité équitablement républicaine et impartiale.

Vous, Gendarmes et policiers, il est temps que vous preniez conscience des nobles responsabilités déontologiques et républicaines qui sont les vôtres.

Camarades Soldats, hier, nous étions presque comparables à une milice privée de Gnassingbé père ; aujourd’hui sous le fils, comparativement à nos camarades de la sous la région, on dirait que nous sommes devenus des ‘‘moutons’’.

Camarades Soldats, vous qui dormez encore, réveillez-vous, votre mission est de défendre l’intégrité du territoire national et non vous mettre au service d’un seul homme ou de la seule famille Gnassingbé qui, périodiquement, à travers des cérémonies sataniques et diaboliques vous endorment et vous transforment en une bande d’esclaves fiables aux bouches cousues.

Camarades Soldats, nous nous défendons et très souvent au péril de nos vies. Et si un des nôtres tombe, nous savons tous les traitements qui sont réservés à son corps et à sa famille. Le fruit de nos efforts et de nos sacrifices est la propriété d’une seule famille et de ses acolytes qui remplissent leurs poches coups de milliards de francs CFA et de notre côté, nous croupissons dans la souffrance et dans la galère jusqu’à la retraite. Aucun de nos enfants ne peut devenir président de la république un jour parce que cette famille nous utilise pour barrer la route de la chance à nos propres enfants.

Camarades Soldats, ouvrons nos yeux pour ‘‘voir’’. Nos conditions de vie restent miséreuses comparativement à nos camarades d’ailleurs. Au moment où nous manquons de logements et de tout pour subvenir aux besoins les plus élémentaires de nos enfants, Mme Gnassingbe Badagnaki, épouse de feu président Eyadema, continue de vivre au Camp RIT depuis bientôt 10 ans et perçoit près de 100 millions de Francs CFA par mois à la DS. Nous faisant croire que sa présence au camp est de la simple courtoisie, en réalité, elle permet à la famille d’entretenir les idoles et fétiches qui sont disposés dans le jardin situé derrière le camp (côté Lagune) où des cérémonies nocturnes sont effectuées périodiquement pour nous endormir et nous mettre tous dans les marmites. Et aussi lorsque le chef de l’Etat ou ses acolytes nous convient à un repas c’est l’occasion pour les grands marabouts payés à prix d’or de faire leur travail.

Camarades Soldats, vous qui dormez encore, réveillez-vous et prenez conscience. Evitez d’être esclaves d’une famille. Soyez plutôt du côté de la population togolaise pour réclamer les réformes qui changeront également vos conditions comme au temps de la Conférence Nationale Souveraine.

Camarades Soldats, souvenons-nous que quand la galère nous accable, ce sont ces civils qui nous viennent en aide de différentes manières. Soyez républicains en refusant les ordres qui violent les droits de l’homme. Ceux qui tirent profits de ces atrocités que nous commettons et dont nous serons responsables et qui reçoivent des millions en récompenses, ce sont les Felix Kadanga, Massina, Tchakpele Yodi et Yark. C’est encore eux qui nous effraient, nous intimident et nous incitent à des comportements malsains.

Vous pouvez vérifier la véracité de ces informations si le doute vous envahit.

Camarades Soldats, Garde à vous.
Soldat du peuple