25/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Communiqué de presse concernant la persécution des militants du CAR dans la préfecture de l’Es

COMITE D’ACTION POUR LE RENOUVEAU (CAR)

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a adressé le 09 mars 2010 à M. Yark Damehane, Commandant de la FOSEP, la correspondance dont la teneur suit :

« Monsieur le Commandant,

Je voudrais vous saisir des faits d’une extrême gravité qui se passent depuis la proclamation des résultats du scrutin du 04 mars 2010 dans le village Yebou-Yebou du canton de Morétan dans la préfecture de l’Est-Mono.

Le lendemain de l’annonce des résultats, une cinquantaine de membres du RPT se sont constitués en milices avec à leur tête Adoukonou Robert et Adoukonou Akoh pour pourchasser tous ceux qui sont soupçonnés avoir voté dans le village pour le candidat du CAR. Et dès qu’ils tombent sur eux, ils les soumettent à de rudes épreuves : gifles, bastonnades, fessées … Deux des victimes des sévices, Akobi Bayor et Abé Odjéké en sont sortis avec de graves blessures et ont dû être transportés au dispensaire de Morétan pour traitement.

Plusieurs de nos militants sont ciblés à chaque tombée de nuit pour être molestés. Le climat de terreur est tel qu’ils sont obligés de fuir leurs maisons pour chercher refuge ailleurs. Il a fallu que le responsable local de notre parti à Morétan use de son savoir faire pour que la situation n’ait jusqu’ici dégénéré.

J’ai tenu à vous en aviser afin que vous preniez les dispositions d’usage pour contenir les miliciens du RPT ».

Fait à Lomé, le 10 mars 2010
Pour le CAR
Le Secrétaire National,

Jean KISSI

——————————————————————————–

COMITE D’ACTION POUR LE RENOUVEAU (CAR)

COMMUNIQUE DE PRESSE
(suite aux abus perpétrés par les forces de l’ordre le 09 mars 2010)

Le CAR a appris à travers les médias que des éléments des forces de sécurité ont investi, le mardi 09 mars 2010, les locaux du CESAL de Tokoin Séminaire loués par l’UFC pour le traitement informatique des résultats du scrutin présidentiel du 04 mars 2010 et ont embarqué les procès verbaux ainsi que le matériel informatique. Ils ont arrêté les cadres de l’UFC qui compilaient les résultats.

Le même jour, d’autres éléments de la gendarmerie, après avoir dispersé une marche pacifique organisée par l’UFC, ont attaqué son siège à coup de grenades lacrymogènes assourdissantes et de jets de produits corrosifs, faisant plusieurs blessés graves et des dégâts matériels importants.

L’attaque du centre de traitement des résultats et la répression perpétrée au siège de l’UFC montrent une fois de plus que le RPT n’entend pas renoncer aux violations des droits fondamentaux des citoyens, aux manœuvres visant à étouffer la manifestation de la vérité des urnes et autres pratiques ignominieuses héritées de la dictature du parti unique.

Le CAR condamne vivement les abus perpétrés et demande que les auteurs soient arrêtés et traduits en justice.

Lomé, le 10 Mars 2010
Le Président national

Me Paul Dodji APEVON