28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Déclaration des organisations des médias togolais

Le mardi 08 novembre 2005, en marge des 37e assises de la presse francophone de Lomé, le Secrétaire général de l’UPF, répondant à une question du correspondant de la BBC (édition de 06 heures), a déclaré ce qui suit :
« En ce qui concerne le journaliste togolais, j’ai en effet entendu parler, on a fait grand bruit. Mais moi qui suis un journaliste j’attends d’avoir d’autres preuves. Je ne suis pas très satisfait des preuves que l’on m’a données parce que s’il y avait une dizaine de personnes qui s’abattent sur un individu, je ne comprends pas comment il arrive à s’en sortir si vite ou alors il est très fort ».

Les organisations des médias togolais notamment l’UJIT, l’URATEL, l’OREPI, et l’OTM, condamnent ces propos scandaleux dénués de tout fondement. Les organisations signataires notent que M. Georges Gros n’a même pas cherché à s’informer auprès du confrère agressé ou des organisations avant de faire sa déclaration tonitruante.

Les organisations signataires estiment qu’il s’agit là de propos qui manquent de courtoisie, de confraternité et de décence à l’égard de la presse du pays hôte. Les organisations s’indignent qu’avant les conclusions de l’enquête en cours, M. Georges Gros prétende avoir des éléments d’appréciation qui portent l’UPF à douter de cette agression alors même que le gouvernement togolais l’a condamné.

L’UJIT, l’URATEL, l’OREPI et l’OTM exigent que M. Georges Gros présente des excuses publiques au confrère Dzilan Dodzi alias Dimas DZIKODO et à l’ensemble de la presse togolaise.

Les organisations signataires demandent enfin, au gouvernement de faire accélérer les enquêtes en cours pour que toute la lumière soit faite sur cette agression.

Fait à Lomé, le 08 novembre 2005

Les signataires

UJIT DOGBE Peter Sassou
URATEL Jacques DJAKOUTI
OREPI Augustin AMEGA
OTM AMUZU Francis P.