28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo-Dialogue National : communiqué du président du bureau

DIALOGUE POLITIQUE INTER-TOGOLAIS
—-o—-

CONFERENCE DE PRESSE 17 mai 2006

Déclaration introductive

Je voudrais, au nom du Bureau et de l’ensemble des délégations participantes au dialogue, vous remercier Mesdames, Messieurs, les journalistes, d’avoir bien voulu répondre à cet entretien destiné à informer, par votre intermédiaire, le public sur l’état d’avancement de nos travaux.

Qu’il me soit permis, avant toute chose, de rendre gloire au Seigneur d’avoir prévu dans son plan pour notre pays, que les délégations pressenties pour ce dialogue aient toutes répondu présentes au rendez-vous et manifesté le même dévouement aux travaux. Oui, le Seigneur a un plan pour le Togo. Qu’il en soit loué.

Je tiens à exprimer mes remerciements à toutes les délégations pour avoir pris à cœur les cris et prières de détresse de nos populations.

Je voudrais auparavant remercier le Chef de l’Etat pour la tenue et le contenu du dialogue.

C’est le lieu de remercier également l’Union Européenne pour tous les efforts qu’elle déploie pour le dénouement de la crise togolaise.

Mesdames, Messieurs,

Il est réconfortant que le dialogue lancé le 18 novembre 2005 par le Chef de l’Etat, aille au-delà des seules questions électorales pour s’ouvrir à des problèmes qui constituent les causes profondes de la crise que traverse le pays.

Il en est ainsi :

– des réformes institutionnelles
– de la question de réforme de l’Armée et des autres composantes des Forces de sécurité
– du problème de l’impunité
– les questions de sécurisation des activités des partis politiques et des élections
– du règlement du contentieux du scrutin présidentiel de 2005

Et parmi les thèmes de discussion, figurent également :

– le cas des réfugiés et des personnes déplacées
– le financement des partis politiques
– l’appel à la reprise de la coopération
– la mise en place d’un cadre permanent de concertation sur les sujets d’intérêt national
– la mise en place d’un mécanisme de suivi de la bonne application des décisions du dialogue national
– la formation d’un nouveau Gouvernement

C’est en raison de cette ouverture de l’ordre du jour du dialogue que j’ai tenu à exprimer à l’instant, mes remerciements au Chef de l’Etat.

Nous devons l’encourager à aller de l’avant de façon à ce que le dialogue débouche sur les objectifs qui lui sont assignés :

– démocratie,
– justice,
– réconciliation,
– changement d’image du Togo,
– faire de notre pays un modèle de société de confiance,
– accès aux concours financiers extérieurs,
– redressement socio-économique du pays,
– etc.

Et il me plairait de souligner que ce vœu est celui de tous les togolais tant de l’intérieur que de la diaspora. Ils tiennent tous au succès de ce dialogue de dernière chance.

Les neuf délégations s’emploient à faire en sorte qu’il en soit ainsi. Elles ont adopté à cet effet, une méthode de travail basée sur des leçons tirées des précédents dialogues.

La méthode comporte deux phases :

Dans la première phase, les délégations ont, sur chacun des 12 points de l’ordre du jour, eu des échanges qui leur ont permis d’exprimer leurs positions et de les justifier au niveau des discussions qui ont suivi la présentation de ces positions.

A ce stade des travaux, le dialogue national s’est attelé à identifier par sujet abordé, les convergences et les divergences de vue sans chercher à vider les points de désaccord avant de passer au sujet suivant.

Il importe de noter que sur certains sujets, un consensus s’est dégagé.

Cette première phase qui a débuté le vendredi 28 avril 2006 a nécessité 17 séances dont la dernière a eu lieu hier mardi 16 mai 2006.

A partir de l’après-midi de ce mercredi 17 mai 2006, les participants au dialogue national vont entamer la deuxième phase : celle du rapprochement des positions des délégations sur les différents sujets pour dégager les consensus en vue de l’élaboration d’un accord politique.

Dans cette deuxième phase, le Bureau du dialogue aura, dans un premier temps, des échanges avec chaque délégation.

Les conclusions de ces échanges donneront lieu à l’élaboration par le Bureau d’un projet d’accord.

Le Bureau soumettra ce projet d’accord à chaque délégation pour observations.

Au vu de l’ensemble des observations recueillies, le Bureau procèdera à la révision de la version initiale du projet d’accord.

La version ainsi revue est soumise à l’examen du dialogue national à réunir à cet effet en une séance prévue pour le mercredi 24 mai 2006 à 15 heures.

Si à l’occasion de cette séance, il apparaît que des divergences persistent, le Bureau recourt, sur décision du dialogue national, à des facilitateurs qui seront désignés en fonction de la nature des problèmes à résoudre.

Mesdames, Messieurs, les journalistes, telles sont les informations que j’ai tenu à porter à votre connaissance.

Lomé, le 17 mai 2006

Pour le Bureau
Le Président,
Me Yawovi AGBOYIBO