08/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo-élections : Des observateurs nationaux taillés sur mesure pour le RPT

Les associations de la société civile nationale accréditées pour l’observation des élections législatives du 14octobre sont connues depuis le 25 septembre 2007. Il s’agit de Différences Positives (DIFPO), du Centre d’Enquête et de Statistiques (CES), du Centre d’Observation et de Promotion de l’Etat de Droit (COPED), de la Ligue Togolaise de défense des Droits des Electeurs (LTDE) et du Forum Togolais de la Société Civile pour le Développement ((FTSCD). Les cinq associations, qui comptent 3000 observateurs nationaux, ont été présentées lors de la cérémonie de lancement du programme d’observation électorale. La cérémonie s’est déroulée à l’Hôtel Ibis de Lomé.

La présentation, ce 25 septembre 2007, des associations de la société civile accréditées pour l’observation des législatives du 14 octobre 2007 est l’aboutissement d’un double processus de sélection. En effet, les associations désireuses de s’impliquer dans le processus électoral ont d’abord été invitées à participer à un appel à proposition. Plusieurs candidatures se sont manifestées.

Après étude de dossiers, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a, dans un premier temps, sélectionné douze associations sur la base de ses propres critères d’accréditation. Le critère principal est l’existence juridique, c’est-à-dire un récépissé attestant que l’association est reconnue au niveau du ministère de l’intérieur. Cinq associations ont été accréditées, DIFPO, le CES, le COPED, la LTDE et le FTSCD. Ces associations seront financées par le Projet PEACE aux fins de couvrir l’observation nationale des législatives.

Les 3000 délégués, observatrices et observateurs des dites associations, suivent dès aujourd’hui et demain une formation aux techniques d’observation. A l’approche du scrutin, ils seront déployés sur l’ensemble du territoire national. Le pays sera divisé en cinq zones. Le responsable de chaque association aura, en chargé, la gestion d’une zone comprenant plusieurs préfectures. Il aura à gérer ses propres observateurs et ceux des quatre autres associations. En effet, pour qu’il y ait partialité, tous les membres d’une même association ne doivent pas se retrouver dans une seule zone.

Dans ce cadre, la présidente de la commission Communication et relations publiques, Mme Louise Kissem Tchangaï Walla, membre du RPT, présidente de l’ex-CENI qui a proclamé les faux résultats des Présidentielles de 200,5 a appelé les 3000 délégués à assumer convenablement et en toute responsabilité leur tâche. Au nom des cinq associations, M. Boona Kétéhouli de Différences Positives dont les théories fumeuses sur le « problème Nord-Sud » sont indignes d’un professeur d’université, s’est engagé à faire une « observation juste et droite » et « en toute objectivité ». Les Togolais devraient un peu plus se mobiliser et méditer cette boutade de Charles PASQUA, ancien ministre de l’intérieur français: « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».