26/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Faure rejette les exigences de l’UFC pour son entrée au gouvernement

XINHUA-19/12/06 – Faure Gnassingbé a déclaré lundi qu’il ne répondrait pas à des  » exigences fantaisistes » de l’Union des forces de changement (UFC) pour son entrée dans le gouvernement d’union nationale issu d’un accord politique global, signé le 20 août dernier par les parties au Dialogue politique.

« Ceux qui sont de mauvaise foi et qui ne veulent pas venir au gouvernement, qu’ils restent là où ils sont. Le pays avancera avec ou sans eux », a déclaré Faure Gnassingbé dans une allocution de clôture du congrès de son parti, le Rassemblement du peuple togolais (RPT).

L’UFC, seule formation de l’opposition radicale encore absente dans le gouvernement d’union nationale, réclame deux postes de ministère d’Etat, surtout celui de la Sécurité.

« Si les gens de l’UFC veulent venir, la porte est ouverte, mais pas question de répondre à des exigences fantaisistes », a indiqué le chef de l’Etat togolais.

Le Togo regorge de talents et « ils sont partout, ils sont aussi à l’UFC mais ils ne sont pas seulement à l’UFC », a-t-il indiqué.

Dans un communiqué publié samedi dernier, le Comité de suivi de l’Accord politique global s’est félicité du progrès accompli dans les concertations entre le gouvernement et l’UFC sur la participation de celle-ci au gouvernement d’union nationale.

Le Comité a invité les deux parties à « intensifier et accélérer  » leurs concertations en vue de parvenir à un accord « dans les meilleurs délais ».