28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: La fédération protestante de France interpelle le président Chirac

Déclaration de la Fédération Protestante de France et

du Service protestant de Mission sur la situation au Togo

27 avril 2005

La Fédération protestante de France et le Service protestant de Mission sont restés tout au long des semaines qui viennent de s’écouler et particulièrement ces derniers jours, en étroits contacts avec les Eglises catholique et protestantes du Togo. Une délégation oecuménique internationale était sur place du 28 mars au 3 avril.

Contrairement aux déclarations des Nations Unies et de la CEDEAO qui affirment que les élections se sont déroulées de manière paisible et démocratique et qu’il faut en valider les résultats, les Eglises du Togo soulignent combien ces élections ont été entachées de nombreuses irrégularités, qu’elles sont fortement contestées sur place et qu’elles ont été accompagnées et suivies de graves violences entraînant des exactions de la part des autorités et de l’armée.

Aujourd’hui, les Eglises du Togo font état de graves risques d’émeutes, notamment de jeunes, et d’une montée dangereuse de xénophobie à l’encontre des français, des européens et des libanais auxquels répondront inévitablement des actions de répression par la police et l’armée. Elles craignent un embrasement de la situation comparable à celui qu’a connu la Côte d’Ivoire ; de nombreux jeunes s¹y réfèrent déjà.

La Fédération protestante de France et le Service protestant de Mission demandent donc aux autorités françaises et particulièrement au Président de la République, Monsieur Jacques Chirac :

1. à défaut d¹avoir récusé le résultat des élections, de mettre solennellement en garde les autorités togolaises devant les risques graves encourus par le pays si la situation se dégrade et conduit à un chaos incontrôlable ;

2. d’affirmer publiquement sa volonté d’aider à la mise en route d’un processus démocratique et d’appuyer, s’il en est temps encore, la constitution à terme d’un gouvernement rassemblant l¹ensemble des forces politiques du pays et accepté par tous ;

3. de proposer qu’à cet effet puisse se tenir sur place dans les meilleurs délais, une table ronde du parti gouvernemental et des partis d’opposition ;

– que cette table ronde se déroule en présence de représentants de l¹Union africaine , des chancelleries, notamment française et allemande, ainsi que des responsables des Eglises protestantes et catholique qui ont toujours été à l’écoute de la population dont elles ont la confiance, et ont toujours eu un rôle de médiation et de dialogue ;

– que cette table ronde se donne pour objectif d’aboutir à un accord sur un véritable programme de reconstruction du pays, de démocratie et de paix sociale.

Fédération protestante de France

Le Président,

Jean-Arnold de Clermont Service protestant de Mission

Le Président,

Frédéric Trautmann