01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: le CACIT réclame une commission d’enquête sur l’assassinat de Agbobli Atsutsé

LE CACIT DEMANDE LA MISE SUR PIED D’UNE COMMISSION INTERNATIONALE D’ENQUETE SUR LES CIRCONSTANCES
ET LES CAUSES REELES DU DECES DE ATSUTSE KOKOUVI AGBOBLI

DECLARATION

Le vendredi 15 Août 2008, les Togolais ont appris que le corps de M. Atsutsè Kokouvi AGBOBLI, ancien ministre, historien, politologue, journaliste et président du parti politique Mouvement pour le Développement Nationale (MODENA), avait été retrouvé à la plage de Lomé. Cette nouvelle avait d’abord été perçue par beaucoup comme une rumeur ; de nombreux coup de fils ont alors été passés auprès des parents et connaissances pour vérifier cette information; celle-ci sera malheureusement confirmée, le jour même, à travers un communiqué publié au journal de 20h sur la Télévision Togolaise (TVT) par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Sidéré par cette nouvelle, le CACIT présente ses sincères condoléances à la famille AGBOBLI. Il voudrait rendre hommage à cet illustre intellectuel africain dont les prises de position, sans ambiguïté sur les grands défis du continent et du Togo, ont fait de lui un homme respecté au Togo, en Afrique, voire dans le monde.

Le CACIT est très préoccupé par les circonstances troubles dans lesquelles ce décès est intervenu. Il s’était réjouit de la décision de la famille AGBOBLI de demander l’autopsie du corps et avait pris acte de la décision du procureur de la République, de faire procéder à cette opération. Le CACIT note que les résultats de l’autopsie excluent « systématiquement l’hypothèse d’une mort par noyade » ; au même moment, le Pr Napo KOURA, médecin légiste qui a examiné le corps a « exclu l’hypothèse d’une mort violente ». Le CACIT constate que les résultats de cette autopsie sont loin de répondre à toutes les interrogations des Togolais dans la mesure où il subsiste des zones d’ombres à propos desquelles des clarifications s’imposent toujours.

Pour le CACIT, au-delà de sa famille, M. Atsutsè Kokouvi AGBOBLI, faisait la fierté de tout le peuple togolais et, en tant que tel, son décès concerne toute la nation togolaise. C’est pour cela que les autorités doivent prendre toute leur responsabilité pour que les circonstances de ce décès soient élucidées dans les moindres détails et dans les meilleurs délais.

Pour le CACIT, le décès d’une personnalité d’une telle importante dans des circonstances aussi troubles mérite des clarifications si l’on veut rassurer les populations à un moment où le gouvernement togolais affirme sa volonté de lutter contre l’impunité et œuvrer pour la réconciliation nationale. Le CACIT se joint donc aux autres associations de défense des droits de l’Homme et autres organisations pour réclamer la mise sur pied d’une commission internationale d’enquête pour élucider les causes et circonstances réelles de cette tragique disparition.

Il en va de la sécurité et de la sérénité de tous les citoyens togolais.

Fait à Lomé le 19 Août 2008

Le Président
Me Zeus Ata Messan AJAVON

CACIT – 320, rue Assiman – 06 BP 62186 – Lomé Togo
Tél. (+228)220 26 35/ 933-07-63/ 902 10 38 – Fax : (+228)220 26 35
@mail : cacitogo@gmail.com – Website : www.cacit.org