27/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Le facilitateur saisi du blocage des discussions au sein de la CENI

Lomé-10/7/07–Le Premier ministre du Togo, Yaovi Agboyibo, a transmi vendredi à Blaise Compaoré, président du Burkina Faso et facilitateur du dialogue inter togolais, une requête de la commission électorale nationale indépendante (CENI) sur le blocage des discussions au sein de cette instance chargée d’organiser les élections législatives du 14 octobre prochain.

La primature togolaise indique, dans un communiqué publié le même jour, avoir transmis au facilitateur une requête de la CENI destinée au comité de suivi de l’accord politique global (APG) au sujet des dissensions apparues en son sein à propos de la sécurisation des bulletins de vote.

Les divergences persistent dans les discussions débutées la semaine dernière et la CENI a décidé de s’en remettre au comité de suivi, souligne-t-on à Lomé.

Des partis politiques membres de la CENI, dont l’Union des Forces de Changement (UFC), principale formation de l’opposition, souhaitent que les bulletins de vote soient authentifiés par la signature, au verso, de deux membres des bureaux de vote, avant que les électeurs n’entrent dans l’isoloir, ce à quoi s’opposent d’autres, parmi lesquels, le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir).

Jean Pierre Fabre, secrétaire général de l’UFC a déclaré jeudi à APA que le RPT, la CPP, le PDR et le Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires (REFAMP-Togo) etc. étaient d’avis que les présidents des bureaux de vote et les rapporteurs ne devraient pas signer les bulletins de vote

« La CENI s’en remet au comité de suivi qui pourra se réunir en début de semaine prochaine », a indiqué une source proche de la CENI.

Les Togolais renouvellent leur parlement le 14 octobre prochain à l’occasion des élections législatives. Des candidats inscrits sur 395 listes de partis politiques et d’indépendants briquent 81 sièges à l’Assemblée nationale.