26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Le GRAD exprime son indignation sur les violences survenus à Mango

COMMUNIQUE DU GRAD

Le GRAD exprime sa profonde indignation et son inquiétude à propos des violences et dérapages survenus dans la ville de Mango les 6, 7 et 8 novembre 2015.

Le GRAD présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite une prompte guérison aux blessés.

Ces tragiques évènements doivent interpeller tous les Togolais épris de justice et de paix.
Cette situation déplorable, qui s’est soldée par des pertes inutiles en vies humaines, remet en cause les conditions de vivre ensemble et de la réconciliation.

L’encouragement de l’impunité, la recrudescence de la violence, et l’usage disproportionné de la force pour réprimer les manifestations, rappellent, à bien des égards, le passé douloureux du Togo dénoncé par la conférence nationale souveraine.

Cette pratique, par le passé, a profondément endeuillé et traumatisé les togolais ; elle a été rapportée à la Commission vérité Justice et réconciliation (CVJR) qui, dans l’une de ses recommandations, appelle expressément les autorités à prendre toutes les dispositions utiles aux fins d’éviter, entre autres, la répétition des expropriations abusives et des exécutions sommaires.

Le GRAD a appris par ailleurs, sur les ondes et dans les médias, que le gouvernement a suspendu la réalisation du projet de restauration de la faune, à l’origine de cette répression sanglante des forces de sécurité.

Le GRAD reste convaincu, pour des raisons d’une politique de réconciliation nationale, que seul un dialogue franc et sincère doit être privilégié pour trouver une solution définitive au problème de la faune au Togo.

Fait, le 11 Novembre 2015.