24/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Le vrai rapport de contre-expertise sur la mort de Agbobli Atsutsé

TELECHARGER:
[Le rapport de la contre-expertise sur la mort d’Agbobli Atsutsé->http://www.letogolais.com/pdf/autopsie.pdf]

Le rapport de la contre-expertise sur la mort de l’ancien ministre Atsutsé Kokouvi Agbobli a été transmis aux autorités togolaises depuis plusieurs jours. Les quatre points importants du rapport d’autopsie effectuée le 9 septembre dernier par le Docteur Nizam Peerwani, le médecin légiste mandaté par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies (HCDH) sur requête de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Togo (CNDH):

– Atsutse Kokouvi Agbobli a fait un infarctus du myocarde juste avant sa mort.
– La mort n’est pas due à une intoxication médicamenteuse (contrairement à la thèse avancée par les autorités judiciaires) ni à un trauma.
– La cause PROBABLE de la mort est une noyade. Le médecin légiste arrive à cette conclusion par l’exclusion des deux hypothèses mentionnées plus haut et par la présence de certains indicateurs qui, a eux seuls, ne permettent cependant pas de conclure à un diagnostic irréfutable de noyade.
– Le fait d’avoir retrouvé le corps d’Atsutse Kokouvi Agbobli plaqué à terre et dénudé à l’exception de ses chaussures et ses chaussettes est une énigme.

Cette énigme s’ajoute au mystère de sa disparition entre le 14 août aux environs de 4h30 et sa mort le 15 août entre 3h30 et 4h30 (estimation de la mort faite par le médecin ayant constaté le décès sur la plage le 15 août à 12h30).

Des proches ainsi que la brigade maritime l’ayant recherché en vain dans la journée du 14 août sur tout le littoral (et en particulier sur le lieu de la découverte de son corps), il ne nous semble pas plausible que notre père, diabétique et âgé de 67 ans, ait pu se jeter à l’eau ce matin-là et y rester près de 24 heures avant de se noyer et mourir le 15 août entre 3h30 et 4h30.

Plus vraisemblablement, nous pensons que notre père a été enlevé et séquestré. Soit il aurait été laissé pour mort sur la plage à marée haute aux premières heures de la matinée du 15 août (ce qui explique les indicateurs relevés par le médecin légiste Peerwani) dans l’espoir que son corps soit avalé par l’océan soit il aurait été noyé pendant sa séquestration et déposé sur la plage.

Compte tenu des nombreux manquements et erreurs volontaires ou involontaires des autorités policières et judiciaires togolaises dans ce dossier, nous en appelons á la constitution d’une commission d’enquête indépendante et impartiale pour élucider les circonstances exactes du décès de notre père et situer les responsabilités éventuelles dans cette mort tragique.

TELECHARGER:
[Le rapport de la contre-expertise sur la mort d’Agbobli Atsutsé->http://www.letogolais.com/pdf/autopsie.pdf]
[Une mort si peu naturelle (Africa International)->http://www.letogolais.com/pdf/ai.pdf]