26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: les manifestants du FRAC se souviennent des 1000 morts du massacre d’avril 2005

Plus de trois cent mille togolais ont manifesté dans les rues de Lomé ce samedi 24 Avril 2010. Les manifestants réclament toujours la victoire du candidat du FRAC, Jean-Pierre Fabre. De Bè kodjindji, la marée jaune a traversé les grandes artères de Lomé pour rejoindre le grand rassemblement à la plage de l’hôtel Palm Beach. La mobilisation est de plus en plus grande.

Sous une pluie battante, les manifestants ont été galvanisés par la détermination et le message de leur Président élu Jean-Pierre Fabre. Ils portaient des brassards noirs pour dénoncer le massacre de plus de 1000 morts d’avril 2005, massacre qui a porté Faure Gnassingbé au pouvoir. « Aujourd’hui, nous constatons que les forces de l’ordre qui ont massacré des gens sont encore là pour manifester une brutalité de grande envergure lors de nos manifestations. Nous dénonçons tout cela » a dit Jean-Pierre Fabre. Il souhaite que lors des prochaines mobilisations, les manifestants arborent le brassard noir.

Sur les écriteaux les slogans son t de plus en plus explicites : « 25 Avril 2005-25 Avril 2010, 5 ans déjà, 1000 morts, crime odieux », « Pourquoi avez-vous peur des bougies ? », « Le Togo a besoin de Jean-Pierre pour son développement », «Nous voulons une seule chose, notre pouvoir » etc…

Les divers intervenants des forces démocratiques ont réitéré la détermination de l’équipe de Jean-Pierre Fabre à imposer sa victoire aux dernières élections présidentielles de mars 2010.

Le Président Jean-Pierre Fabre est revenu sur les violences perpétrées par les forces de l’ordre sur les militants du FRAC mercredi 21 Avril dernier. Il s’est montré plus que déterminé : « nous n’allons plus les laisser lancer sur nous des grenades lacrymogènes » avant d’ajouter « si tu laisses passer une injustice, tu donnes l’occasion à une autre de se produire ».

Ainsi, les leaders du FRAC prévoient d’intensifier leurs actions dans les prochains jours, à l’occasion de la proclamation de la célébration des 50 ans d’indépendance du Togo.

LTG