06/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : les pluies diluviennes font d’importants dégâts

Xinhua 11/08/08- Les pluies diluviennes qui se sont abattues durant tout le mois de juillet sur la partie nord et sud- ouest du Togo ont fait des dégats importants dans le pays.

A la même période de l’année dernière, le sud et le sud-est du Togo avaient été durement frappés par ces inondations. Douze mois après, le pays revit les mêmes événements, cette fois dans toute la région maritime.

Selon le gouvernement, ces inondations ont fait quatre morts par noyade et trois personnes signalées disparues. Elle a également entrainé la destruction de neuf ponts et plus de 8.000 sinistrés.

La circulation sur les différents axes routiers reliant la capitale, Lomé, à plusieurs localités est interrompue, ce qui a causé un enclavement d’une vingtaine de localités dans les préfectures de Haho, de Zio, de Yoto, de Vo et du Golf.

On note également l’inondation de milliers de maisons d’habitation ainsi que des dégats énormes sur l’environnement.

Pour faire face à ce drame, le gouvernement togolais a mis à contribution son arsenal de maintien d’ordre et de défense du territoire, notamment les Sapeurs pompiers, la Police et la Gendarmerie, les Forces Armées Togolaises (FAT), appuyés par les éléments de l’armée française et ghanéenne qui, grâce aux moyens aériens, notamment les hélicoptères, ont permis de réaliser plusieurs missions de sauvetage.

On remarque une amélioration progressive de la situation sur l’ensemble des zones affectées par l’inondation, alors que le niveau des eaux a baissé.

Devant ce drame, le Ghana, la France, la Chine, certaines organisations nationales, sous-régionales et internationales, les Nations Unies et la CEDEAO ont manifesté leur solidarité à l’endroit du Togo en assistant les sinistrés à travers des dons en nature et en espèces.

Face aux catastrophes que le pays connaît depuis quelques temps, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a décidé de mettre en place une grande commission de réflexion, qui fera l’état des lieux de la situation en vue de proposer des mesures préventives pour mettre le Togo et ses infrastructures à l’abri des sinistres.