03/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Lettre ouverte à la CENI à propos du droit de vote dans la diaspora

A Mesdames et Messieurs les Membres
de la Commission Electorale Nationale Indépendante
Lomé – République du Togo

Objets :
1- Les sincères félicitations du Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise
2- Vote de la Diaspora : proposition de mise en oeuvre

Mesdames et Messieurs les membres de la CENI Nous tenons avant tout, à vous féliciter chaleureusement, ce jour de votre investiture, pour votre désignation à la Commission Electorale Nationale Indépendante, afin de conduire la prochaine élection présidentielle dans notre pays, le Togo. Nous voulons vous dire que votre mission, ô combien stratégique, revêt une importance particulière à nos yeux, pour les trois fonctions qu’elle incarne.

La première fonction est cruciale en ce sens qu’elle vient après un certain nombre de rendez-vous électoraux ratés au Togo. La dernière présidentielle a affiché aux yeux du monde l’opprobre et le ridicule tant par son organisation que par ses soubresauts.

La deuxième fonction est historique car elle doit rompre avec les pratiques anciennes en permettant une ouverture du jeu au plus grand nombre, et sous le contrôle de tous.

La troisième fonction est impartiale puisque bénéficiant des acquis de l’expérience des pays qui sont rompus en matière électorale, elle doit savoir se détourner des recettes douteuses et des manoeuvres nébuleuses susceptibles d’entacher cette noble mission.

Il vous appartient, Mesdames, Messieurs, de remplir cette mission en votre âme et conscience mais avec beaucoup de probité, ce qui vous vaudra l’honneur de rentrer dans l’Histoire de notre pays. C’est le voeu que le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise formule collectivement à la CENI et individuellement à chacun de ses membres.

Nous tenons ensuite à vous rappeler que l’Accord Politique Global (APG) a souligné la nécessité d’associer la Diaspora à la gestion de la crise née de la succession mouvementée du Président Eyadema.

Après analyse de l’APG en 2006 et de la réforme du code électoral qui s’en est suivie des composantes de la Diaspora ont saisi la CENI et le Gouvernement de la nécessité de la mise en place du vote des Togolais de la Diaspora. Aucune réponse n’a été faite.

L’année 2010 sera une année décisive pour notre pays. C’est pourquoi, lors de son Congrès qui s’est tenu les 25 et 26 juillet derniers à Bonn en Allemagne, le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise a réitéré avec insistance cette exigence en l’incluant dans les missions à court terme assignées à son Comité de Pilotage.

Désireux de contribuer à leur niveau à l’expression de la démocratie dans leur pays, les Togolais de l’extérieur, organisés au sein du Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise, souhaitent mettre leurs ressources humaines, techniques et financières au service de la CENI dans les trois volets suivants :

Premièrement : mettre en oeuvre le vote de la Diaspora. Outre les ambassades et consulats du Togo, l’organisation du vote de la Diaspora est possible dans différents endroits à l’étranger, où les collectivités territoriales de nos pays de résidence peuvent mettre à disposition, des infrastructures adéquates en matière de vote. La mise sur pied du vote de la Diaspora nécessite au préalable, le recensement de tous les Togolais de l’étranger en âge de voter. Le CMDT peut aider la CENI à le réaliser rapidement et ce, dès ce mois de septembre. La constitution des listes et l’élaboration des cartes électorales en seraient facilitées.

Deuxièmement : siéger à la CENI à titre consultatif.

Le Conseil Mondial de la Diaspora est convaincu que la présence d’une délégation de ses membres, siégeant à titre consultatif à la CENI pour l’organisation du scrutin présidentiel, le suivi et le contrôle du processus électoral est de nature à augmenter les chances d’avoir les élections crédibles, justes et transparentes que toutes les opinions publiques réclament. Ces témoins nationaux de l’extérieur ne gêneraient personne et encore moins la CENI, mais en rassureraient certainement beaucoup.

Troisièmement : accréditer le Conseil Mondial de la Diaspora en qualité d’observateurs.

Le Conseil Mondial de la Diaspora sollicite la bienveillance de la CENI pour l’accréditation de ses représentants, en qualité d’observateurs sur tout le territoire national avant, pendant et après le scrutin.

Compte tenu de l’enjeu de ces élections pour tous les Togolais de l’intérieur comme de l’extérieur, il va sans dire que la présence d’observateurs nationaux ne pourra que renforcer le désir d’équité et de transparence de tout un chacun pour que l’objectif d’une élection zérodéfaut soit accessible. Le libre accès à la salle de dépouillement des votes pour tout citoyen qui le désire devra figurer dans le mode opératoire pour la consolidation de notre processus de démocratisation.

En espérant que notre triple requête, résumée ci-dessus, trouvera auprès de vous une réponse satisfaisante pour tous les Togolais, nous vous prions de croire, Mesdames et Messieurs les membres de la CENI, à l’assurance de notre considération distinguée.

Fait à Lille, le 1er Septembre 2009
Pour le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise
Le Coordinateur Général
Dr Martin AMOUZOU

Ampliation au Premier Ministre, au Ministre des Affaires Etrangères, aux Consuls Généraux, aux Représentants des Partis Politiques et des Organisations de la Société Civile du Togo.