26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: L’opposition appelle à une nouvelle manifestation vendredi

Pana 18/03/2011 -Lomé – Le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), regroupant plusieurs partis politiques de l’opposition au Togo, a dénoncé en fin d’après midi à Lomé, la répression contre ses militants ce jeudi, suite à une marche de protestation contre l’adoption par le gouvernement le 2 mars dernier, de la loi portant réglementation des conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique, lors d’un point de presse à Lomé, et a appelé à une nouvelle manifestation vendredi. ‘Nous condamnons ces actes des forces de sécurité qui ont arrosé le quartier Bè de gaz lacrymogène et arrêté des gens dont plusieurs jeunes dans les quartiers’, a déclaré Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) dont le parti est membre du Front.

Kofi Yamgnane, patron de ‘Sursaut-Togo’, également membre du FRAC, a déploré le comportement des forces de sécurité, les appelant à ne plus être un instrument au service de la répression des citoyens mais pour leur sécurité.

Le FRAC qui affirme sa détermination à poursuivre les manifestations jusqu’à l’abandon de ce projet de loi et la libération des manifestants arrêtés, annonce pour demain vendredi 18 mars, une nouvelle marche de protestation.

Faisant le bilan de ce jeudi, elle annonce 53 personnes arrêtées sur les lieux de la manifestation et même à leurs domiciles.

Ce matin, de 8h jusqu’au delà de midi, des échauffourées ont opposé militants du FRAC et forces de sécurité à Bè, quartier sud-est de Lomé et fief de l’opposition, suite à la dispersion de la marche organisée ce jeudi pour contraindre le pouvoir à ‘abandonner un projet de loi relatif aux manifestations publiques, qualifié de ‘liberticide’ par des partis politiques et les organisations de la société civile, rappelle-t-on.