03/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: L’UFC appelle à la création d’un comité de suivi de l’accord politique

10/10/06–L’Union des Forces de Changement ( UFC), l’un des principaux partis d’opposition au Togo, a demandé lundi la mise en place dans un « bref délai » d’un comité de « suivi » de l’accord politique signé en août à Lomé.
« Nous demandons l’installation dans un bref délai du comité de suivi de l’accord politique

C’est cette structure qui saura si les actes posés vont dans le bon sens », a déclaré le secrétaire général de l’UFC, Jean Pierre Fabre.

Les acteurs politiques togolais ont signé, le 20 août, un  » accord politique global » qui prévoit notamment la formation d’un gouvernement « d’union nationale » et l’organisation d’élections législatives, à l’expiration du mandat de l’actuel Parlement en octobre 2007.

Cet accord, signé sous la médiation du président burkinabé Blaise Compaoré, prévoit la mise en place d’un « comité de suivi » chargé de « veiller » à son application.

« Nous ne comprenons pas pourquoi ce comité n’est pas mis en place, plus d’un mois après la signature de l’accord politique. Les derniers événements, notamment la formation du gouvernement, appellent à la mise en place rapide de ce comité », a indiqué M. Fabre.

Le 20 septembre, un nouveau gouvernement d’union nationale, composé de plusieurs personnalités de l’opposition, a été formé au Togo, mais l’UFC a refusé d’y participer, à l’exception de son deuxième vice-président, Amah Gnassingbé, qui est toutefois entré au gouvernement au titre individuel.