28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Persistance du blocage autour de la sécurisation des bulletins de vote

APA-Lomé-10/9/2007 – Le blocage persistait mardi encore, au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) togolaise au sujet de la sécurisation des bulletins de vote, à moins de 72 heures du vote des forces de l’ordre appelés aux urnes jeudi, avant le vote civil du 14 octobre, pour élire 81 députés.

L’arrivée à Lomé d’un émissaire du Président burkinabe Blaise Compaore, facilitateur du dialogue intertogolais n’a pa suffi à clarifier la situation.

L’Union des Forces de Changement (UFC principale formation de l’opposition) et d’autres partis membre de la CENI, souhaitent que les bulletins de vote soient authentifiés par la signature, au verso, de deux membres des bureaux de vote notamment les présidents et les rapporteurs, avant que les électeurs n’entrent dans l’isoloir.

Le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir) soutenu dans sa démarche par trois autres formations politiques et une association de la société civile suspecte, de son côté qu’en procédant comme le veulent l’UFC et d’autres, on pourrait se trouver face à des fausses signatures ou volontairement retouchées, pour provoquer l’invalidation des bulletins, lors du dépouillement.

Le Premier ministre du Togo, Yaovi Agboyibo, a transmis vendredi à Blaise Compaoré, président du Burkina Faso et facilitateur du dialogue inter togolais, une requête de la CENI sur le blocage des discussions au sein de cette instance chargée d’organiser les élections législatives du 14 octobre .

Blaise Compaoré, a donc dépêché le week-end dernier à Lomé son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibril Bassolé, pour tenter de débloquer la situation.

Les Togolais renouvellent leur parlement le 14 octobre prochain à l’occasion des élections législatives. Des candidats inscrits sur 395 listes de partis politiques et d’indépendants briguent 81 sièges à l’Assemblée nationale.