08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Vive tension sociale à Lomé

LTG-22/06/2010- Les décisions du gouvernement RPT-AGO produisent leurs premiers effets : les conducteurs des transports en commun et des taxi-moto communément appelés « zèmidjan » sont en ébullition. Ce mardi 22 Juin, la tension était palpable très tôt ce matin, les conducteurs de taxi ont barré les principales artères de la capitale, perturbant la circulation. Ils protestent contre la hausse abusive des prix de l’essence et des hydrocarbures annoncés le samedi 19 juin par le gouvernement de la coalition Faure-Gilchrist.

Cernés par des centaines de militaires, les manifestants ont été brutalement réprimés. Cela n’a fait qu’exaspérer la population civile qui s’est jointe aux conducteurs, contre les forces de l’ordre, par des jets des pierres et des parpaings. La tension est vive dans toute la capitale. « Ils veulent nous sacrifier », a lancé sur un ton remonté Jean-Yves, l’un des manifestants. Les transports en commun sont paralysés.

Les responsables de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) appellent à une action concertée dans les prochains jours, pour contraindre le gouvernement RPT-AGO à réduire le prix des carburants. En effet, depuis samedi, 19 juin, le super sans plomb, au préalable à 505 FCFA est passé à 580francs soit une augmentation de 15%. Le Gazoil grimpe de 500F à 575F et le pétrole lampant, de 390 à 475 Cfa. Alors qu’il était à 575F, le prix du mélange 2 temps, le carburant des motos-taxis grimpe à 650 FCFA. Le prix de la bouteille de gaz butane de 12,5 kg n’a subi aucune modification.

Outre les conducteurs, les praticiens hospitaliers eux veulent faire la grève des bistouris et seringues. Ils devraient entamer dès mercredi 23 Juin, un mouvement de grève de 72heures. Un mouvement de colère pour dénoncer des conditions de vie et de travail exécrables.

La rédction letogolais.com