02/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Un simple message aux leaders de l’opposition.

Un simple message aux leaders de l’opposition.

Éloigné du pays de ma mère le TOGO dont j’ai pris la nationalité par amour, Je sens de façon intense aujourd’hui l’instinct qui m’y rattache. Depuis le 5 février 2005 date du décès du président Eyadema je me suis nourri d’un espoir sans limite de voir enfin sur ce pays souffler un vent de liberté. J’ai participé activement à toutes les manifestations organisées. Avec un groupe d’amis (Togolais et non togolais), nous avons mobilisé notre entourage : Rédaction et distribution de tracts reclamant plus de démocratie, Invitations à la manifestation, Appels téléphoniques, sensibilisation de la communauté africaine, Discussion sur la situation
Togolaise………..

Le Togo donnait l’occasion à tous les démocrates Africains et amis de l’Afrique de pouvoir s’exprimer, de pouvoir crier fort notre volonté de changement. Mais ou êtes-vous depuis le 05 février ? Que faites vous ? Que devenez vous ? Je veux parler des leaders de L’U.F.C, du C.D.P.A, du C.A.R, A.D.D.I, PSR, UDS…………Nous avons l’impression que vous faiblissez face à la résistance dans la peur du clan Eyadema. L’esprit de l’homme accroît ses forces à proportion des forces que lui oppose la nature. Nous sommes arrivés à un point où il est prouvé qu’un peuple a besoin d’un leader pour démontrer son courage, sa détermination et son patriotisme. A l’heure ou je vous écris cette lettre, Le fils de l’ancien dictateur a déjà tout mis place pour une nouvelle fois se faire élire avec un électorat acquis à sa cause de moins de 100 000 personnes pour une population de 5000 0000 d’Habitants.

Quelle honte pour l’Afrique si vous laissez passer une telle occasion !!! La faiblesse de vos actions et votre nonchalance seront considérées par toute l’Afrique qui veut rayonner comme une trahison. Allons-nous donner raison à ses ignorants qui disent qu’au « rendez-vous de l’histoire, l’Afrique se présentera avec des tam-tams et des danses » ? Que la paresse et la soumission sont congénitales chez les Africains ?

Aujourd’hui, je m’adresse à vous : Arrêtez vos hésitations. Nous perdons confiance. Dévoilez la stratégie que vous avez mise en place. Faites parler de vous. Le peuple Togolais attend une personne parmi vous. Qu’une personne restée pure et digne se lève et veuille consentir le sacrifice national pour guider notre peuple à se libérer et le conduire par la suite vers de nouvelles destinées.

Ne laissez pas le fils du dictateur présider à la destinée de notre cher pays. Il n’en a pas la capacité. C’est un homme de paille soutenu par surtout par la France et ses antennes Africaines. Il continuera ce qu’à fait son père : s’entendre avec ses placeurs et piller le pays. « Après moi le déluge » : Telle est leur pensée (et leur devise). Le sort du peuple ne l’intéresse pas et tout ce qui lui tient à coeur, c’est son bien-être, sa fortune personnelle.

Nous voulons que le Togo de nos fils et de nos filles soit plus beau, plus grand et plus uni que le notre. Les querelles tribales, les vieilles animosités régionales orchestrées par le système Eyadema doivent définitivement disparaître. De l’Océan aux frontières du nord, de la région maritime à la région septentrionale, nous voulons un Togo uni, libre et fier.

Ne nous décevez surtout pas une nouvelle fois. Nous sommes avec vous et nous voulons gagner les élections pour un TOGO meilleur. Nous voulons vaincre ou mourir pour notre patrie le TOGO et non pour des opportunistes.

Maxalex