30/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Violences au Togo après la proclamation de l’élection de Faure Gnassingbé

AFP,Lomé,26/04/05 – Des opposants togolais réunis au sein du Comité togolais de résistance (CTR) appellent « à une insurrection généralisée » et à la formation d’un gouvernement de salut public dirigé par le candidat de l’opposition radicale, a déclaré mardi le président du comité, Isidore Latzoo.

« Nous appelons à une insurrection populaire généralisée, c’est un ordre de mobilisation générale que le CTR lance, nous demandons à nos militants de rejoindre leurs postes aussi bien à Lomé, qu’à l’intérieur », a déclaré par téléphone à l’AFP M. Latzoo, depuis la frontière ghanéo-togolaise, après la proclamation de la victoire à la présidentielle de Faure Gnassingbé.

« Je suis venu vous appeler depuis la frontière, car les téléphones fixes et mobiles sont coupés, depuis Lomé », a affirmé le président du CTR.

« Nous appelons aussi à un gouvernement de salut public, dirigé par Emmanuel Akitani Bob, le président démocratiquement élu par les Togolais », a-t-il ajouté.

Le CTR est un mouvement d’opposants togolais en exil en France, qui a organisé les manifestations de février à Paris, à la suite du coup de force des militaires togolais qui avaient placé Faure Gnassingbé au pouvoir, après la mort de son père, le 5 février 2005.

Faure Gnassingbé a remporté l’élection présidentielle avec 60,22 % des suffrages devant le candidat de l’opposition Emmanuel Akitani Bob (38,19%) et Harry Olympio (0,55%), a annoncé mardi à Lomé la Commission électorale.