05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Agbéyomé Kodjo annonce sa venue au Togo

L’ancien Premier ministre togolais en exil annonce sa venue au Togo

ABIDJAN, 3 mai (AFP) – 18h48 – L’ancien Premier ministre togolais Agbéyomé Kodjo, qui avait été démis de ses fonctions le 27 juin 2002 par le président Gnassingbé Eyadéma et vit en exil depuis près de deux ans en France, a annoncé qu’il compte se rendre prochainement au Togo pour y enterrer sa mère.

Dans un communiqué diffusé à la presse par internet, Abgéyomé Kodjo explique sa décision de revenir au Togo, sans toutefois préciser de date, « à la faveur des des 22 engagements souscrits le 14 avril dernier par le pouvoir avec l’Union Européenne qui garantit entre autres la liberté de circulation et la sécurité aux acteurs politiques ».

Une délégation officielle s’était alors engagée à Bruxelles auprès de l’UE à prendre plusieurs mesures de démocratisation, dont une reprise « ouverte et crédible » et « sans délai » du dialogue avec l’opposition.

Parmi les 22 engagements pris par le Togo, figure aussi celui de « garantir, sans délai, l’action libre de tout parti politique, à l’abri de tout acte de harcèlement », selon le texte des conclusions de la réunion communiqué par la Commission européenne.

« Les termes de ces 22 engagements sont sans équivoque sur les efforts que les autorités sont déterminées à accomplir pour asseoir un véritable état de droit susceptible d’enraciner la démocratie et le respect des droits de l’Homme dans le pays », écrit encore M. Kodjo, avant d’ajouter que son retour « ne devrait faire l’objet d’aucune entrave ».

Abgéyomé Kodo précise qu’après l’enterrement de sa mère, décédée le 11 avril, il « retournera en France en attendant l’ouverture du dialogue politique en perspective, dialogue auquel il entend prendre une part active ».

Au lendemain de son limogeage, il avait diffusé un réquisitoire incendiaire de 14 pages contre le régime du président Eyadéma.

« Ce garçon ne représente absolument rien politiquement, je vous le dis! Peut-être est-il surmené. En tout cas, il n’a pas démissionné, c’est moi qui l’ai remercié. C’est l’opposition qui le manipule. Je suis habitué à ça », avait alors commenté le général Eyadéma.