26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

APPEL : Togo pays mort les 8 et 9 février 2005

ADDI CAR CDPA PSR UDS UFC
(En réaction aux suites politiques de la disparition du chef de l’Etat togolais.)

Le samedi 5 février 2005, le Premier Ministre Koffi Sama a lu sur les média publics un communiqué informant les populations du décès du chef de l’Etat le Général Gnassingbé Eyadéma.

Moins d’une heure plus tard, le chef d’Etat-major général des FAT, le général Zachari Nandja a, à son tour, rendu public sur les mêmes média, un communiqué par lequel il annonce la décision de l’armée de remettre le pouvoir à l’un des fils du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Les organisations signataires présentent leurs condoléances à la famille du chef d’Etat défunt.

Elles demandent le rétablissement immédiat de la légalité constitutionnelle.

Elles expriment leur reconnaissance à la Communauté internationale notamment à l’OIF, à la CEDEAO, à l’U. A , à l’U. E., à l’ONU et à la France pour leurs prises de position fermes en faveur du rétablissement de la légalité constitutionnelle au Togo.

Les organisations signataires lancent un appel pressant à l’ensemble de la classe politique togolaise, pour une concertation dans les meilleurs délais en vue d’organiser cette période transitoire.

Les organisations signataires lancent un appel solennel à l’ensemble des populations des villes et des campagnes, pour qu’elles observent sur toute l’étendue du territoire national, deux journées « Togo pays mort » en restant chez elles, les mardi 8 février et mercredi 9 février 2005, pour manifester leur refus du coup d’Etat militaire que le régime RPT tente de maquiller par des manœuvres totalement anticonstitutionnelles.

L’article 144 de la Constitution stipule clairement qu’ « aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie en période d’intérim ou de vacance».

D’autres mesures seront annoncées incessamment, soyez à l’écoute.

Lomé, le 7 février 2005.

Ont signé: ADDI CAR CDPA PSR UDS UFC

B. Lamboni Y. Agboyibo L. Gnininvi K. Wolou A. Folly B. Akitani