05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Bruxelles réaffirme son exigence d’élections législatives démocratiques au Togo

BRUXELLES, 24 juin (AFP) – 14h38 – La Commission européenne a réaffirmé l’exigence de l’UE de voir organisées « des élections législatives démocratiques » au Togo, à l’occasion d’une visite informelle lundi à Bruxelles du président togolais Gnassingbé Eyadéma.

L’UE « s’attend à ce qu’il organise rapidement des élections législatives démocratiques selon les modalités prévues dans l’accord-cadre de Lomé et sur la base la plus large possible », a déclaré à la presse Jonathan Faull, porte-parole du président de la Commission, Romano Prodi.

Outre cette exigence, M. Prodi devait également soulever, lors d’un entretien avec M. Eyadéma, « le problème des irrégularités graves qui se sont produites lors de l’élection présidentielle au Togo au mois de juin 1998 et aux élections législatives de mars 1999 », a précisé son porte-parole.

Pour mettre fin à dix ans de tension politique au Togo, le pouvoir et l’opposition avaient conclu en juillet 1999 les accords-cadre de Lomé qui prévoyaient des élections législatives anticipées et l’abandon du pouvoir par le général Eyadéma lors du scrutin présidentiel de 2003, conformément à la Constitution.

Initialement prévues en 2000, les élections législatives ont a été reportées à deux reprises. En février dernier, le pouvoir togolais avait dénoncé comme « un chantage à la démocratie » la décision de l’Union européenne de suspendre son assistance financière au processus électoral.