29/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Fambaré Natchaba veut toujours assurer l’intérim au Togo

AFP,Paris,28/02/05–Le président de l’Assemblée nationale togolaise, Fambaré Natchaba Ouattara, empêché de rentrer au Togo, a affirmé lundi qu’il voulait toujours assurer l’intérim pour « organiser des élections présidentielles équitables ouvertes à tous », dans un entretien sur Radio France internationale.

« C’est scandaleux que l’on piétine la Constitution que l’on s’est donnée. Je suis le président constitutionnel du Togo à la date du 5 février quand mon avion a été détourné sur Cotonou », a-t-il affirmé.

Il réside dans la capitale béninoise depuis cette date.

A l’annonce le mort du président Gnassingbé Eyadéma, le 5 février, le président de l’Assemblée nationale, qui, constitutionnellement devait assurer l’intérim, avait été empêché de rentrer dans son pays. L’armée togolaise lui avait préféré Faure Gnassingbé, fils du défunt.

« Je n’ai pas d’autre ambition que d’organiser des élections présidentielles équitables, démocratiques, transparentes, ouvertes à tous », a poursuivi Fambaré Natchaba.

Le président de l’Assemblée veut favoriser « l’accord le plus large possible, le consensus au sein de la classe politique » togolaise et rappelle « qu’il n’est pas mort ».

Faure Gnassingbé a démissionné le 25 février, et a été remplacé par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Abass Bonfoh.

Des milliers de femmes des six partis d’opposition sont descendues dimanche dans les rues de Lomé pour réclamer le « retour à la légalité constitutionnelle » au Togo et le retour au pays de Fambaré Ntachaba pour assurer l’intérim.