28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La FIACAT s’inquiète de la situation des droits de l’Homme

Le président du Togo rencontre le Pape Jean-Paul II.
La FIACAT s’inquiète de la situation des droits de l’Homme dans ce pays.

La Fédération internationale de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) tient à exprimer sa profonde préoccupation concernant la situation des droits de l’Homme au Togo, alors que le président Eyadéma doit rencontrer le Pape Jean-Paul II ce jeudi.

Règne de l’arbitraire et de l’impunité, la dictature exercée par le général Eyadéma depuis 36 ans est synonyme d’atteintes à la liberté d’expression, tortures, détentions arbitraires, exécutions extrajudiciaires…

Depuis le début de l’année 2003, les responsables de l’ACAT Togo, association membre de la FIACAT, font l’objet d’intimidations et reçoivent régulièrement des menaces de mort ; deux d’entre eux ont même dû s’exiler. Le rapport sur la situation au Togo qu’ils ont publié en février a dressé la liste des nombreuses violations des droits de l’Homme commises dans ce pays. Plusieurs instances internationales (ONU, Parlement Européen…) ont interpellé les autorités togolaises à ce sujet. La situation ne cesse pourtant de se dégrader.

La FIACAT est particulièrement inquiète du climat de peur qui règne au Togo. En ce jour du 10 décembre, journée internationale des droits de l’Homme, elle salue le courage de toutes les personnes, en particulier des membres d’associations, des journalistes et des hommes d’Eglises, qui, au risque de leur vie, osent prendre la parole pour dénoncer les exactions.

Paris, le 10 décembre 2003.

Contact presse :
Estelle Drouvin, Secrétaire internationale : (33) 1 42 80 01 60, fiacat@fiacat.org