28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Nigeria prévient le Togo: « Tolérance zéro » avec les juntes militaires

TOGO – 15/02/2005 – AFP–Le président du Nigeria Olusegun Obasanjo est un adepte de la « tolérance zéro » avec les juntes militaires et oeuvrera avec l’ONU pour annuler l’accession au pouvoir au Togo voisin du fils du président décédé Gnassingbé Eyadéma, a prévenu mardi un responsable nigérian de haut niveau.

« Il a le soutien total de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest) et de l’Union africaine et obtiendra le plein appui des Nations unies pour trouver une solution à cette situation », a déclaré à l’AFP Femi Fani-Kayode, conseiller de M. Obasanjo pour les affaires publiques.

Le ministre nigérian des Affaires étrangères s’est rendu au Togo avec une délégation de la CEDEAO pour y délivrer un message de fermeté au nouveau dirigeant désigné par l’armée, Faure Gnassingbé.

Le choix de Faure Gnassingbé a été avalisé grâce à une révision à la hâte de la Constitution, et il a prêté serment le 7 février.

La CEDEAO a exigé sa démission et l’organisation d’élections, conformément à la Constitution.

« Attendons de voir si la junte militaire togolaise saura faire ce qu’elle doit. Essayons de résoudre ceci par la voie diplomatique », a poursuivi M. Fani-Kayode.

Cependant, a prévenu le conseiller, « Vous devez bien comprendre une chose, à propos du président Obasanjo. Il est un adepte de la tolérance zéro en ce qui concerne les juntes et les dictateurs militaires et n’acceptera pas pareille chose. »

M.Obasanjo qui dirige le pays le plus peuplé d’Afrique (130 millions d’habitants) est également président en exercice de l’Union Africaine (UA) et de son conseil de paix et de sécurité.