26/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Législatives anticipées: le président Eyadéma dissout l’Assemblée nationale

LOME, 10 oct (AFP) – 23h07 – Le président togolais Gnassingbé Eyadéma a dissous jeudi soir l’Assemblée nationale, conformément à la Constitution, pour permettre la tenue d’élections législatives anticipées le 27 octobre prochain, a-t-on appris auprès de son service de presse.
La campagne électorale pour ce scrutin doit s’ouvrir le vendredi 11 octobre, et la dissolution de l’Assemblée nationale était nécessaire pour l’organisation de nouvelles élections législatives, le mandat des députés concernés par la dissolution de jeudi soir courant jusqu’en 2004.

Selon le décret communiqué à l’AFP, « une nouvelle assemblée doit être élue dans les 60 jours qui suivent la dissolution », intervenue « après consultation du Premier ministre et du président de l’Assemblée nationale ».

Seize partis politiques et huit candidats indépendants ont été enregistrés pour les élections législatives anticipées du 27 octobre au Togo, a annoncé le comité de sept magistrats (C7) chargé de l’organisation du scrutin.

Aucune formation politique de l’opposition « traditionnelle » ne figure sur cette liste.

Prévues par l’Accord Cadre de Lomé (ACL) signé entre le pouvoir et l’opposition, les élections législatives anticipées ont été déjà reportées deux fois, la dernière fois en mars, les deux camps s’en rejetant mutuellement la responsabilité.

La nomination par la Cour constitutionnelle d’un comité de sept magistrats chargé d’organiser ces élections, à la suite du blocage autour de la Commission électorale nationale autonome (CENI), a conduit la plupart des partis d’opposition à se prononcer contre l’organisation de ce scrutin.