28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Législatives : la Cour constitutionnelle confirme les résultats provisoires

LOME, 11 nov (AFP) – 23h27 – La Cour constitutionnelle du Togo a confirmé les résultats provisoires des élections législatives du 27 octobre, qui donnaient une large victoire au parti au pouvoir, a annoncé lundi soir le président du comité de magistrats chargé de l’organisation du scrutin.

« Toutes les requêtes ont été rejetées par la Cour constitutionnelle et les résultats provisoires confirmés », a déclaré à la télévision nationale Abalo Pétchélébia.

Selon les résultats provisoires publiés le 29 octobre par le comité, le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, au pouvoir) a obtenu 72 des 81 sièges de la nouvelle Assemblée nationale.

Les neuf autres sièges ont été attribués à quatre partis politiques de l’opposition et une personnalité indépendante.

Le Rassemblement pour le soutien de la démocratie et du développement (RSDD) d’Harry Olympio, ancien ministre des droits de l’homme, apparaît comme le « vainqueur » des partis politiques d’opposition avec trois sièges sur huit.

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et la JUVENTO ont obtenu chacun deux sièges, contre un seul pour le Mouvement des croyants pour l’égalité et la paix (MOCEP). Le dernier siège est attribué au candidat indépendant Kokou Kakaki.

La nouvelle Assemblée nationale compte quatre femmes, contre cinq dans la précédente.

Au total, 126 candidats, dont 118 issus de quinze partis politiques, étaient en lice pour ce scrutin.

Aucune formation politique de l’opposition « traditionnelle » n’avait participé à ces élections. Regroupés au sein de la « coalition des forces démocratiques » (CFD, créée la veille du scrutin), ces partis avaient appelé les électeurs à boycotter le scrutin.