01/07/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

L’UFC confirme son soutien à son vice-président pour l’élection presidentielle de 1er juin

LOME, 15 mai (AFP) – 14h55 – L’Union des Forces du Changement (UFC, principal parti d’opposition) présidé par Gilchrist Olympio a confirmé jeudi, son soutien à son premier vice-président, Emmanuel Akitani Bob, candidat investi à l’élection présidentielle du 1er juin par le Parti des Forces du Changement (PFC, opposition).

« L’UFC soutient la candidature de M. Akitani Bob », a déclaré à l’AFP le secrétaire général de l’UFC, Jean Pierre Fabre, soulignant que « tous les responsables de ce parti seront à ses côtés pendant la campagne électorale ».

Mardi dernier, M. Akitani Bob avait déjà annoncé avoir obtenu le soutien de son parti affirmant à l’AFP que « l’UFC a décidé de soutenir ma candidature à l’élection présidentielle du 1er juin. C’est une décision prise à l’issue d’une réunion ».

Au total sept candidats dont celui du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, au pouvoir), le président Gnassingbé Eyadéma, ont été retenus par la Cour constitutionnelle.

Gilchris Olympio, leader de l’UFC et opposant historique au général Eyadéma, ne participera pas à ce scrutin, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ayant décidé, au lendemain de la clôture de dépôt des dossiers, de ne pas retenir son dossier, jugé « incomplet ». Mardi dernier, la Cour constitutionnelle a rejeté la requête formulée par M. Olympio.

M. Eyadéma au pouvoir depuis 36 ans, avait annoncé en juillet 2001, son intention de se retirer de la course à la présidentielle de 2003, conformément à la constitution ancienne formule. Mais le 30 décembre 2002, le Parlement, largement dominé par le RPT, avait modifié l’article 59 de la constitution, ouvrant ainsi techniquement la voie à une nouvelle candidature de l’actuel chef de l’Etat, élu en 1993 et 1998.