01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

L’Union africaine « condamne » le coup d’Etat en Mauritanie

ADDIS ABEBA – L’Union africaine (UA) condamne le « coup d’Etat » mercredi en Mauritanie et « exige le rétablissement de la légalité constitutionnelle » dans ce pays, dans un communiqué reçu par l’AFP.

« L’Union Africaine, qui, en collaboration avec ses partenaires au sein de la communauté internationale, a fortement accompagné le processus de retour à l’ordre constitutionnel et appuyé la transition remarquable qui a conduit à la mise en place d’institutions démocratiques en Mauritanie en mai 2007, condamne ce coup d’Etat et exige le rétablissement de la légalité constitutionnelle », indique le communiqué.

Le Président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, « suit avec une grave préoccupation l’évolution de la situation en Mauritanie » et « réitère le rejet par l’UA de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement et de toute tentative de prise du pouvoir par la force », poursuit le communiqué.

M. Ping « a décidé de dépêcher immédiatement à Nouakchott le Commissaire à la paix et à la sécurité (CPS), l’Ambassadeur Ramtane Lamamra, pour s’enquérir de l’évolution de la situation et aider à promouvoir un règlement pacifique de la crise », précise l’Union africaine.

Le chef de l’Etat mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu du pays, a été arrêté mercredi à Nouakchott lors d’un coup d’Etat sans effusion de sang mené par le chef de la garde présidentielle qu’il venait de limoger.

Ce coup de force des militaires intervient moins d’un an et demi après l’élection présidentielle de début 2007, saluée comme un « modèle démocratique » pour l’Afrique et le monde arabe, et trois ans après un coup d’état militaire, en août 2005 qui avait renversé le président Maaouiya Ould Taya.

(©AFP / 06 août 2008 16h17)