08/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Signature d’un nouvel accord de défense entre la France et le Togo

LOME – Le Togo et la France ont signé vendredi à Lomé un nouvel accord de défense, dont le contenu n’a pas été révélé, a constaté l’AFP.

L’accord a été signé par le ministre togolais des affaires étrangères Koffi Esaw et l’ambassadeur de France à Lomé Dominique Renaux.

Le Togo devient ainsi le premier pays africain à signer un tel document depuis l’annonce par le président Nicolas Sarkozy de son intention de réviser les accords de défense avec ses partenaires africains.

Le président français avait annoncé en février 2008 en Afrique du sud qu’il entendait renégocier tous les accords militaires de la France en Afrique.

« La France n’a pas vocation à maintenir indéfiniment des forces armées en Afrique. L’Afrique doit prendre en charge les problèmes de sécurité », avait-il déclaré.

Le contenu de l’accord franco-togolais n’a pas été révélé, le document devant encore être ratifié par le parlement avant sa publication.

« Cet accord qui a vocation à être publié après sa ratification abroge l’ensemble des accords et arrangements conclus antérieurement et les remplace par des dispositions nouvelles adaptées à l’état du monde de 2009 », a précisé à l’AFP l’ambassadeur de France.

Selon lui, le nouveau texte repose sur plusieurs principes, notamment la « transparence et la réciprocité des engagements » pris par les deux parties et la « concertation mutuelle sur la sécurité nationale et régionale ».

Petit pays d’Afrique de l’ouest dirigé pendant des décennies par Gnassingbé Eyadéma jusqu’à son décès en 2005, et aujourd’hui par son fils Faure Gnassingbé, le Togo dispose d’une force armée d’environ 8.550 hommes, selon les chiffres 2006 de l’Institut international d’études stratégiques (IISS).