06/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: le frère du président attaqué

AFP – 14/04/2009 – Deux militaires auraient été tués et trois autres blessés lors de l’attaque dans la nuit de dimanche à lundi du domicile de Kpatcha Gnassingbé, le frère du président togolais, selon des journaux parus lundi à Lomé.

Aucun bilan officiel n’a été publié à la suite de cette opération. Dans un communiqué lu lundi à la télévision, le procureur de la république a affirmé que des militaires avaient investi le domicile du député du Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir) pour arrêter des « militaires soupçonnés de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Selon l’hebdomadaire Le Regard qui cite de « bonnes sources », l’attaque a fait deux morts et trois blessés. Pendant l’opération cinq militaires et civils auraient été retenus au domicile du député, précise le magazine.

Lundi le procureur, Robert Bakaï, avait annoncé l’interpellation de plusieurs personnes, dont cinq officiers, sans toutefois préciser si ces arrestations avaient eu lieu chez Kpatcha Gnassingbé.

Le tri-hebdomadaire Liberté et l’hebdomadaire Le Correcteur font état du même bilan de deux morts et trois blessés.

Le bi-hedomadaire Le Forum de la semaine parle quant à lui de « plusieurs morts et des blessés graves » et publie les noms d’un militaire décédé et d’un autre grièvement blessé.

Selon des sources proches de la présidence, le président Faure Gnassingbé devait quitter Lomé dimanche soir pour Pékin mais a reporté son départ en raison de la situation.